Partagez|

-OK- De la musique avant toute chose ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 9:52

Melody MacKenzie


AVATAR Rin Kagamine (Meltdown) - Vocaloid

PSEUDO - Melody MacKenzie.
DATE DE NAISSANCE - 14 Juillet — Cancer.
LIEU DE NAISSANCE - Domino City.
AGE - Dix-sept printemps révolus.

MÉTIER ( si Adulte) - Étudiante.
ANNÉE ( si Eleve) - Troisième année.

DECK - Batteryman.

SIGNES PARTICULIERS - Toute duelliste chevronnée qu'elle soit, ce n'est pas sa seule occupation puisque la demoiselle fait partie d'un groupe qui met à profit ses talents de chanteuse et de guitariste depuis déjà plusieurs années (et quantité de concerts de par le monde). En plus de porter des lentilles de couleur lors de ses représentations, elle ne va nulle part sans sa guitare.


Sa crinière étincelante est décrite comme autant de fils d'or, encadrant un visage aux traits fins et au teint pâle qui la ferait aisément passer pour une poupée de porcelaine. Du métissage, elle n'a gardé que le meilleur, et le résultat n'en finit plus de faire des envieuses. Légèrement bridés, ses yeux en amande semblent toujours rieurs, comme si le monde entier n'était qu'une plaisanterie dont elle serait seule à comprendre le sens. Cet éclat de malice n'était toutefois pas le seul qu'on leur connaisse, car ils se pailletaient d'or au soleil et se teintaient d'éclats plus sombres sous la pluie. En somme, leur expressivité n'en finit plus de surprendre. L'aspect juvénile de son doux minois tend à la faire passer pour plus jeune qu'elle ne l'est, à son grand désespoir. Plus mature qu'elle ne devrait l'être pour son âge, elle ne déplorera jamais assez que son corps, non content de ne pas être en adéquation avec cet état de faits, proclame le contraire. C'est à n'en pas douter ce qui l'a convaincue en grande partie de prendre son envol pour que nul ne puisse plus remettre en cause ses qualités.

Sa tendance vestimentaire se veut très féminine, car elle-même l'est naturellement. Elle n'est toutefois pas femme à se laisser marcher sur les pieds, et il n'est pas rare que son caractère se révèle mieux trempé qu'il n'y parait de prime abord. Son apparente fragilité est trompeuse, et elle n'hésite pas à en jouer : de son point de vue, il n'y a pas mieux pour sélectionner ses adversaires. Les duellistes aguerris seront seuls à ne pas s'y méprendre, tandis que les autres apprendront à leurs dépens que l'habit ne fait pas le moine. Que sa garde-robe soit munie d'un large éventail de tenues n'empêche pas ces dernières d'avoir pour point commun leur dominante noire et blanche, qu'elle arbore en égales proportions. C'est pour elle un moyen de ne pas oublier sa dualité, de se rappeler, de rappeler au monde qu'elle vit dans deux mondes différents et ne doit en négliger aucun. Elle avoue cependant une nette préférence pour les robes, qu'elle juge plus commodes pour sa mobilité. Son deck réside dans un étroit holster de cuir noir situé au niveau de la cuisse, caché sous les jupes et autres étoffes - son agent voyait d'un mauvais elle qu'elle l'emmène partout avec elle, aussi a-t-elle pris le parti de le cacher plutôt que d'avoir à s'en séparer.

Ses iris sont naturellement d'un vert livide, tendre et nuancé de reflets précieux, mais elle porte fréquemment des lentilles ocres pour en changer la couleur. Cette démarche esthétique n'est là que pour souligner l'aspect électrique de sa personne. Réservé aux concerts à l'origine, il n'a pas fallu bien longtemps à cet artifice pour s'imposer lors des duels. Pas tous cependant, car il sert aujourd'hui de point de repère à ses admirateurs pour savoir si elle prend son adversaire au sérieux. Qu'elle prenne la peine de les revêtir peut-être vu comme un honneur. À noter qu'elle ne va nulle part sans son étui à guitare, car celle qui y repose lui sert à la fois d'instrument et de disque de duel - affirmant une fois de plus avec quel brio elle est parvenue à concilier les deux aspects de sa vie active. Bien que son niveau ait été évalué comme amplement suffisant pour entamer une carrière professionnelle, elle s'obstine à refuser toutes les offres qui lui sont faites en ce sens pour demeurer dans les registres de la Duel Academy. En outre, elle n'est pas plus encline à accepter l'idée d'endosser le bleu des Obelisk. L'arrogance de ceux-ci n'est pas pour lui plaire, en plus de ne pas vouloir qu'on croie qu'elle n'en est arrivée là que sur recommandation.



VOTRE DECK -
Spoiler:
 




J'aimerais bien aimer et être aimée. Comme avant. Quand le monde était gris et nos personnages en couleur. Maintenant faut que je trouve une autre personne capable de me recolorer le cœur, seulement je n'aperçois personne qui en soit capable...

En fait, je ne sais même pas vraiment ce qui me pousse à écrire ça. Peut-être que j'ai le sentiment débile que quelqu'un trouvera ce journal et se dira « Oh, mais quelle fille admirable ! »... Espoir complètement vain dès le départ, vu le sordide de l'histoire que je m'apprête à raconter. Ou peut-être que je fais ça juste pour assouvir mon ego démesuré, vous savez du style « J'ai eu une vie tellement palpitante que je peux me permettre d'écrire un bouquin dessus ». Bref, pour une raison ou pour une autre j'ai décidé de raconter ma vie. Si ça vous intéresse, asseyez vous parce qu'il y en a pour un moment... Si ça vous intéresse pas, et ben je vous emmerde.

Ma vie a commencé il y a un peu plus de dix-sept ans dans la banlieue-ouest de New York. On ne peut pas dire que je vienne d'un milieu défavorisé. Je n'ai jamais manqué de rien, et plus encore. Mes parents étaient dans les affaires. Mon père était un homme d'affaire influent et important, tandis que ma mère était à la tête d'une société annexe de la KaibaCorp dont la principale activité consistait à créer sans cesse de nouveaux modèles de Duel Disk pour clients fortunés. Vous vous êtes toujours demandé d'où pouvaient bien provenir ces modèles uniques qu'on ne trouve que péniblement sur le marché ? Ne cherchez plus, vous avez trouvé. Pour ce que j'en sais, il y a tout lieu de penser que je n'étais pas désirée. Ce sont des choses qui arrivent. Un banal accident de parcours.

Je n'ai jamais mis les pieds à l'école. Mon père jugeait préférable que je reçoive des cours à domicile. À l'en croire, la ville n'avait pas d'éducation à m'offrir qui soit à la hauteur de ses espérances. Moi, j'ai fini par croire que c'était pour me tenir à l'écart des autres enfants. Je souffrais déjà assez de mon absence sans en plus entendre les gamins de mon âge parler de leurs sorties en famille. À moins que ce ne soit de peur que je monopolise son chauffeur si je devais rentrer plus tard que prévu à cause de l'une ou l'autre activité extra-scolaire... Encore aujourd'hui, je ne sais pas vraiment quoi en penser et je dois dire que ça n'a plus grande importance. J'étais un oiseau en cage, une cage dorée mais une cage quand même. Mon monde n'était que jouets et contes de fées.

Je rêvais de voir le monde, mais j'étais encore trop jeune et ne pouvais le suivre dans ses voyages d'affaire. Je n'aurais été qu'une petite fille perdue dans un pays étranger, sans savoir où aller. J'étais forcée de lui donner raison. Alors, nous avons passé un accord. À chaque fois que j'obtenais des résultats positifs, il me faisait parvenir un lot de cartes, où qu'il se trouve. Le Duel de Monstres s'était assez répandu ces dernières années que pour en trouver les produits même dans les contrées les plus reculées. Je ne l'apprenais que bien plus tard, mais c'était au cours d'un duel que mes parents s'étaient rencontrés. Il me fallut moins d'un an pour rassembler une vaste collection. Mais ce n'était pas suffisant. Ce qui m'intéressait encore davantage, c'était celle de mon père. Dans ses jeunes années, il avait été un duelliste hors-pair, et avait rassemblé une multitude de cartes rares. Il m'en avait déjà parlé quand j'étais petite.

Alors, un beau jour, je pris mon courage à deux mains et le défiais en duel pour obtenir l'une d'entre elles. Même maintenant, je ne saurais pas dire s'il m'a laissée gagner, mais ce qui est sûr c'est que j'ai remporté la récompense ! Ma mine boudeuse a dû être très convaincante quand il m'a dit l'avoir en deux exemplaires, puisque la seconde elle aussi ne tarda pas à finir entre mes mains. Pendant qu'il n'était pas là pour me regarder grandir, j'avais eu tout le loisir de me préparer à la confrontation. Je n'étais pas peu fière d'avoir réussi à le battre, mais ma victoire était en grande partie due à l'effet de surprise. C'est à partir de ce moment-là que j'ai commencé à me rendre compte que j'avais toujours été seule et que je n'avais pas ma place dans ce foyer vide et froid.

Ils ont fait tout leur possible pour subvenir à mes besoins. Un mot de ma part et ils se pliaient à tous mes caprices. Sans doute pensaient-ils n'avoir pas d'autre option pour excuser leurs absences répétées. Ils allèrent même jusqu'à me payer les cours de musique hors de prix dont j'avais toujours rêvé. Ce qu'ils ignoraient, c'est que je ne m'étais réfugiée dans cette passion que pour oublier combien je me sentais seule. En m'offrant tout ce dont je pouvais rêver, ils soulageaient une culpabilité qui ne cessa de croître au fil du temps. Mais ils oubliaient un détail important. Ce n'est pas avec des cadeaux qu'on achète l'amour d'une petite fille, ni qu'on comble le vide qu'il y a dans son coeur. Alors je suis partie.

Je suis partie sans me retourner. C'était le jour de mon anniversaire. Les bougies s'étaient éteintes sans que je n'aie eu besoin de les souffler. J'en ai eu assez d'attendre. Oh, non, ce n'était pas la première fois. Mais c'était la fois de trop. J'en avais assez d'être insignifiante. Je ne leur en voulais pas. Tout ce que j'aurais pu leur reprocher, c'était de ne m'avoir pas dit les choses en face. J'avais de l'argent de côté et aurais de quoi me payer une chambre d'hôtel pendant au moins deux semaines. Après ça... Plus qu'à prier pour trouver une solution. Si je voulais tenir longtemps, je ne pouvais pas me permettre de folles dépenses. En partant, j'avais rempli de vivres le sac à dos que je prenais avec moi quand j'allais jouer dans le parc.

Je n'y avais plus été des mois, ma vieille guitare s'était brisée sous l'usure. Quand la faim me tirailla assez pour que j'y pioche des provisions, j'eus la surprise d'y trouver un message de ma mère à mon intention. Y était joint une autorisation signée qui me permettait d'aller récupérer un paquet à la consigne de la gare. Un cadeau qui m'était destiné, sans l'ombre d'un doute. Durant plusieurs jours, j'hésitais à y aller. J'avais peur qu'elle m'y attende et n'avais aucune envie de retrouver mes parents. Je n'avais pas fugué pour être retrouvée aussi facilement. Et puis, à quoi bon ? Tous les cadeaux du monde ne résoudraient pas mon manque d'affection. Pendant ce temps, je m'étais installée à l'hôtel.

Mes économies devaient me permettre de tenir au moins deux semaines. Après, ce serait à moi de me débrouiller. Par chance, pour la première fois de ma vie, j'étais au bon endroit au bon moment. La résidence où j'étais partie me cacher possédait une salle des fêtes où l'on organisait souvent toutes sortes d'événement. Il m'a suffi d'être là quand le patron s'est plaint d'une annulation de dernière minute, et c'était gagné. Je ne demandais pas grand chose en retour. Juste le gîte et le couvert. En plus de me prêter une guitare le temps du concert, évidemment. Il faut croire que j'étais plus compétente que je n'en avais l'air puisque je fus appelée à me produire sur scène plusieurs fois de suite, si bien que je devins le centre d'intérêt de nombreux clients.

Certains ne venaient dormir à l'hôtel que pour m'entendre chanter. La crainte que mes parents puissent retrouver ma trace finit par se dissiper. Ils étaient trop occupés pour se soucier d'une petite célébrité locale, et surtout j'étais à présent certaine de pouvoir les dédaigner s'ils tentaient de me ramener. J'ôtais donc mon déguisement, qui se résumait à une perruque et beaucoup de maquillage, pour être enfin moi-même. Même si c'était par un concours de circonstances, ma situation était stable et ça semblait parti pour durer. C'était importait pour moi, car ça voulait dire que je pouvais vivre par moi-même. Voler de mes propres ailes. Ça me conforta dans l'idée que j'avais pris la bonne décision.

J'avais pris confiance en moi. Et je mis à profit toute cette assurance pour enfin aller voir ce que ma mère avait à m'offrir. J'avais résisté à l'envie de jeter ce coupon un nombre incalculable de fois pour finalement le garder précieusement sur ma table de nuit. Oh, c'était sans doute stupide de ma part... Mais je ne me voyais pas couper tout lien avec mon passé par l'intermédiaire d'une poubelle. Alors plutôt que de prendre la tangente, je l'avais gardé en attendant le jour où j'aurais le courage d'affronter mes peurs. Et ce jour était enfin venu. Plusieurs mois s'étaient écoulés, mais le colis était toujours là, à m'attendre. J'ai failli suffoquer sous son poids quand le réceptionniste me l'a donné. J'aurais voulu attendre d'être rentré pour l'ouvrir, mais son volume m'intriguait et je n'avais de toute façon pas la force de traîner quelque chose d'aussi lourd jusqu'à « chez moi » d'une seule traite. Je me suis arrêtée dans le parc où j'avais tant de fois répété par le passé, et je l'ai sorti de son emballage.

Une guitare. Pour remplacer celle que j'avais perdu. Mais pas n'importe quelle guitare puisqu'un disque de duel y avait été intégré. Je n'en avais jamais eu jusque là, parce que je n'en avais jamais ressenti le besoin : à part mon père, je n'avais personne avec qui jouer. Alors, j'avais déclaré haut et fort que j'en aurai un quand je serai assez grande, et qu'il ne me quitterait jamais. De toute évidence, elle l'avait pris au pied de la lettre. Je ne doutais pas que ma mère l'ait fait faire sur mesure. Dans quel but ? Je l'ignorais. Après tout ce temps, il ne me serait pas venu à l'idée que ce soit uniquement pour me faire plaisir. Avant que je m'en rende compte, ce cadeau m'avait touchée au plus profond de mon âme. Mais ce fut aussi la source d'un profond malaise. Je ressentais alors le besoin impérieux de quitter la ville. Ce qu'il avait réveillé en moi me poussait à croire que je ne serais jamais libre si je ne quittais pas le nid une bonne fois pour toute.

Au fur et à mesure de mes représentations, le patron m'avait accordé sa confiance. Depuis un bon moment déjà, je touchais une petite partie des recettes chaque fois que je montais sur scène. J'avais pu mettre un peu d'argent de côté et je l'ai utilisé pour mettre les voiles. J'ai tout abandonné avec moi. Je n'avais besoin de rien d'autre que de cette guitare. Je rachèterais le reste une fois sur place. Où aller ? J'avais déjà ma petite idée. Je n'avais appris que tardivement que je n'étais pas née en Amérique, mais au Japon. À Domino City plus exactement, alors que mes parents y étaient en voyage d'affaires. Je m'étais toujours dit qu'un jour, j'aimerais visiter ma terre natale. Mais je n'étais pas encore prête. Londres serait ma première destination. Avant de prendre l'avion, je m'étais procuré de faux papiers d'identité. J'étais tranquille pour un moment... En théorie.

Je travaillais comme chanteuse dans un pub en plein centre-ville. J'avais vue sur le cadran de Big Ben depuis ma chambre. Je n'avais pensé qu'à me mettre à l'abri du besoin, et n'aurais pas pensé être la cible de chercheur de talents. Agents, maisons de production... Tout ce que j'avais besoin était à portée de main et me tendait les bras. Les portes qui s'ouvraient à moi étaient innombrables, mais je refusais tout ce qui avait trait au mannequinat pour me consacrer à la musique. J'avais envie de croire en moi, de croire que mon prénom était porteur d'espoirs. Je n'ai eu qu'à signer un contrat et avant d'avoir compris ce qui m'arrivait, j'étais devenue une célébrité. Par chance, le directeur de ma maison de disques était un féru de duels et j'ai donc pu négocier de cette manière certains avantages, ce qui n'était pas pour me déplaire.

Mon audace lui a donné l'idée de concilier les deux. C'est ainsi que je faisais mes premiers pas dans le monde des duels professionnels quand je n'en faisais pas la première partie, ma guitare à la main. Plus la réputation des têtes d'affiches étaient grandes et plus les organisateurs y ajoutaient de divertissements. J'étais de ceux-là, en ma qualité d'idole. J'étais aimée du public, et bien souvent on me demandait de prendre la suite une fois le duel terminé pour leur montrer ce que je savais faire. Ce n'était pas de tout repos, mais travailler dans ce milieu m'a permis de faire la connaissance de bon nombre de professionnels. Vous seriez surpris d'apprendre quels noms comporte mon carnet d'adresses. J'étais une étoile montante, une star du rock.

J'avais tout pour être heureuse, mais quelque chose manquait à mon bonheur. J'avais une promesse à tenir, celle que je m'étais faite à moi-même. Mais quand on est au sommet de la gloire, on ne fait pas toujours ce qu'on veut. Pour que mon manager accepte que me rende à Domino City, j'ai dû accepter une date de concert supplémentaire. Ça n'avait pas grande importance, si je pouvais en profiter pour aller sur la terre de mes origines. À l'en croire, c'était la porte à côté, je n'avais aucune raison de refuser. J'ai pris soin de cacher mon identité et m'y suis rendue en toute discrétion. Je ne voulais pas risquer d'y être dérangée. Ce n'était pas que je veuille prendre des vacances, mais me retrouver seule avec moi-même à l'endroit où j'avais vu le jour était pour moi un moyen de me ressourcer.

En comparaison de ce que j'avais vu avant, c'était une toute petite ville, et c'était pourtant le berceau du tournoi de Battle City. Un lieu paisible et sans prétention où il fait bon vivre. Enfin... Pour ceux qui n'ont pas idée des phénomènes paranormaux qui y ont eu lieu ces dernières années ! C'était le genre d'endroit où j'avais toujours voulu vivre, mais bien en-dessous des attentes de mes parents. Je me demandais même comment ils avaient pu un jour y mettre les pieds. M'y promener me fit comprendre à quel point la vie d'artiste était surfaite et m'avait fait oublier les plaisirs simples de la vie. Tout ce que j'avais toujours voulu et qu'on avait refusé de me donner était ici, et je regrettais de n'y être pas venue plus tôt. J'aurais pu prolonger mon séjour éternellement, mais m'étais engagée à n'y rester qu'une semaine.

Après, je devrais faire mon retour à la scène, en commençant par cette date additionnelle. J'étais attendue à la Duel Academy. Pour les mêmes raisons, j'avais déjà mis les pieds dans plusieurs de ces écoles, mais pour celle-ci c'était la première fois. Peut-être était-ce d'avoir passé autant de temps à déambuler dans les rues de Domino City qui me faisait cet effet-là, mais à peine étais-je descendue de scène que j'éprouvais un besoin irrésistible d'apprendre ce que j'avais toujours voulu connaître. Je n'avais pas eu la chance de savoir ce que c'était que la vie scolaire, alors que j'étais toujours en âge d'y aller. On m'avait souvent reproché d'être impulsive, mais je doute l'avoir jamais été autant que cette fois-là.

J'ai décidé de rester. Et pour éviter qu'on ne s'y oppose, j'ai dû faire état de l'âge que j'avais en vérité. On ne peut décemment pas refuser à une fille en âge d'aller à l'école de vouloir s'instruire, n'est-ce pas ? Ce fut un choc pour tout le monde, moi la première. Je n'aurais pas pensé un jour mettre en péril ce que j'avais mis tant d'années à construire à m'en faire saigner les doigts sur les cordes d'une guitare. Par bonheur, l'équipe qui s'occupait de moi s'est montrée compréhensive. Ma requête a été acceptée à condition que je puisse concilier ma vie scolaire à ma vie professionnelle. Tant que ma carrière ne seraient pas menacée, ils ne voyaient pas de raison de s'y opposer.

Ça fait un peu plus de six mois maintenant, et je me suis rarement sentie aussi épanouie !...

Bon sang, mais pourquoi j'écris ce journal pourri moi...


VOUS IRL - Dark Ezeckiel — 18 ans.
OÙ AVEZ VOUS CONNU AIH ? - Recherche Google. J'étais déjà inscrit sous le pseudonyme d'Edo Phoenix, mais n'ai au final jamais déposé ma candidature pour ce rôle. En raison de problèmes qui touchent à ma vie privée, je n'ai pu réaliser de présentation dans les délais impartis et ai donc été supprimé. Me revoilà donc, cette fois avec un personnage inventé qui - je l'espère - me facilitera la tâche.
PHRASE CODE - Je danse avec passe-partout, à ce qu'il parait.
AUTRE - Pantoufle.



Dernière édition par Melody MacKenzie le Dim 22 Juil - 21:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 9:57

Bonjour,

Pour éviter tout litige, je pense préférable d'aborder le sujet dès maintenant. J'ai en effet pris le parti de considérer que Melody était admise parmi les Râ Yellow. Or, j'ai souvenir que la répartition des élèves est à l'entière discrétion des membres du staff. Loin de moi l'idée de faire exception à la règle. J'aimerais donc savoir s'il m'est possible de le prendre pour acquis ou si vous préférez que je reste vague afin de pouvoir en décider une fois ma présentation terminée. Merci d'avance de votre réponse, quelle qu'elle soit, et en vous souhaitant une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas


キ TKB _ Our blood on your hands, running hot in my veins

Show us your Kâ
Thief King Bakura

Messages :
810
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
335/5000  (335/5000)

MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 10:28

Oh ben si tu veux etre chez les Ra ben pas de soucis en fait on reparti pour eviter qu'il y ai trop de membres dans certains groupes. Bon on a plein de Ra mais le groupe le plus demandé en general c'est les Obelisk (or ils sont doué et si on a que de ça ce serait etrange ...) Donc voila ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 13:33

| De la musique avant toute chose.
Et pour cela préfère l'Impair.

Ah Verlaine ~ Les cours de français me manquent déjà. u_u
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite. ^^
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 15:01

Rebienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 17:19

Bienvenu parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas


RUNNING BLIND ↓ Phantoms of you are burning inside me.

Show us your Kâ
Lèto ho Mykễnai

Messages :
687
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
2009/5000  (2009/5000)

MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Jeu 5 Juil - 18:12

Rebienvenue :D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alone-in-heaven.forum.st/t28-over-the-rainbow-j-andersen


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Dim 8 Juil - 23:14

Au fait t'as pas marqué quel ava c'est :o
C'est Rin Kagamine de Vocaloid si tu sais pas Razz
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Dim 22 Juil - 17:06

Merci à toi Link, j'ai en effet omis de le préciser. Il s'agit donc de Rin Kagamine de Vocaloid, dans sa version Meltdown pour être exacte ! Et merci à tous pour votre accueil.

Je pense pouvoir dire que ma présentation est enfin terminée. Je tiens à m'excuser pour la longueur de l'histoire, d'autant plus pénible que la qualité est très inégale. Je vous souhaite malgré tout une bonne lecture qui, je l'espère, saura répondre à vos attentes. Merci de votre attention.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Dim 22 Juil - 21:49

"Je n'y avais plus été des mois, ma vieille guitare s'était brisée sous l'usure. " WTF? O_o. Moi pas comprendre xD
"J'avais vue sur le cadran de Big Ben depuis ma chambre. " ? T’as vu quoi ?XD
"c'était pourtant le berceau du tournoi de Battle City. " C’est quoi ça Battle City ? XD
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Dim 22 Juil - 21:58

Alors, dans l'ordre :

→ Sa précédente guitare était une vieillerie appartenant à son père. Elle était déjà très fragile au moment où elle a commencé à en jouer, et sa brusquerie a fini par la briser. Or, faute d'instrument, ses sorties au parc en furent compromises puisque c'était la seule raison qu'elle avait de s'y rendre.

→ Avoir vue sur le cadran de Big Ben signifie qu'elle pouvait le voir depuis sa fenêtre. Rien de plus.

→ Battle City est un tournoi organisé par Seto Kaiba après les événements du Royaume des Duellistes. C'est au terme de ce championnat que Yūgi deviendra officiellement Roi du Duel après avoir triomphé de Marik.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Dim 22 Juil - 22:02

Ah okay, tu t'es gouré dans ta phrase et elle était pas très française c'pour ça XD.
Ah oui, je lis trop vite desfois *sbaff*
Ah ok je vois. J'ai pas vu Yu Gi Oh c'pour ça que je comprenais pas XD

Bon alors sinon j'ai vraiment apprécié de lire ton histoire, elle était intéressante et sympa à lire ^^

So....

Yay ! Yay ! T'es validé(e)


Mwahahaha ! Bienvenue à toi... Tu es donc validé(e) & digne de t'afficher aux cotés des duelistes géniaux que nous sommes ! *pas les chevilles, pas les chevilles*. Desormais te voila libre de t'occuper de tes demandes et listes de RP... ainsi que de tes Fiches de lien. C'est facultatif bien sur, mais c'est toujours chouette de savoir qui kiffe qui et qui fait quoi ... ? Non ? On le sait voyons ! On est tous des comères !

Sinon, tu peux aussi t'interesser au systeme de réputation crois moi.. ça te plaira !

Hum... Allez bon... Ahhh ! J'oubliais, les demandes de rang, tout ça, ça se passe par ici et hum... le plus important dans tout ça..

Viens nous rendre visite sur la Chat box. On mord pas !


Revenir en haut Aller en bas



Show us your Kâ
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: -OK- De la musique avant toute chose ~ Aujourd'hui à 9:35

Revenir en haut Aller en bas

-OK- De la musique avant toute chose ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alone in Heaven :: Présentations :: Présentations validés-
Sauter vers: