Partagez|

Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Ven 8 Juin - 8:55

Il faisait frais, cette nuit-là. Mais je m'en fichais. Comme d'habitude, en fait. Le seul truc qui m'indispose vraiment, c'est la chaleur. Ca, je ne supporte pas. Déjà que je suis né en Islande (pays de glace littéralement, je n'invente rien, hein), il faut qu'en plus je sois coincé dans un corps de chien six jours sur sept. Un toutou avec une belle fourrure bien enquiquinante quand la température approche des 25°C... Dans ces cas-là, je reste en mode carpette dans une ruelle sombre, ou alors je vais m'étaler au bord de l'eau. Quand c'est possible. ... Enfin bref.

Il faisait frais, donc. En passant devant l'horlogerie, tout à l'heure, il était 23h30, ou quelque chose comme ça. Et on était vendredi. Si vous aviez un tant soit peu suivi mon histoire, vous sauriez que je n'allais donc pas tarder à retrouver ma forme humaine. Et ça, y a pas mieux pour me mettre de bonne humeur !

Guilleret, je trottinais dans les ruelles, agitant un peu la queue au passage. Le coin était désert, on ne risquait pas de venir m'embêter ici. C'est pour ça que j'aimais vivre dans la rue, d'un certain côté. Qui se soucie d'un chien errant, hein ? Moins on me remarque, mieux je me porte.
Et pourtant... Je ne pus m'empêcher de repenser à la petite fille que j'ai croisé dans le parc, l'après-midi même. Elle m'avait vu chiper le chapeau d'un vieux bonhomme louche et le tailler en pièces. ... Oui, je sais, je suis un vilain chien. Mais dans le doute, hein... Eh, c'était peut-être un pédophile ! Mieux vaut prévenir que guérir. Au pire, il se rachètera un chapeau, ce n'est pas lui que j'ai taillé en confettis, pas de quoi en faire un drame... Bref. Loin d'être effrayée, la petite fille était venue me caresser. J'avoue que j'adore les enfants. Et elle, bah elle était trop chou. Elle est restée avec moi bien cinq minutes, avant que sa mère ne la rappelle...

Et paf, un soupir. Ah non, je ne vais pas devenir une boule de poils déprimée, hein ! Pas le soir où je vais retrouver mon corps d'humain ! Ce serait trop bête.
Alors que je me faisais cette réflexion, je me figeai. Allons bon... Quelqu'un ? Ici et à cette heure... ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Ven 8 Juin - 20:13

Après avoir raccompagné une jeune fille qui s'était perdue dans les couloirs, et qu'il a donc du ramener chez elle et réconforter à l'intérieur.... On y croit. Donc, après avoir quitté cette jeune fille tout à fait consciente de ce qu'elle faisait, majeure mais qui vivait chez ses parents -sortit pour la soirée-. Adam regarda les ruelles un instant avant de s'y aventurer. Il passait rarement par ici. Principalement parce qu'il préférait faire le tour du quartier et acheter ses ingrédients de cuisine dans les commerces. Mais vu l'heure, il doutait que son marchand de légume frais préféré soit encore ouvert... Il pouvait toujours s'amuser à le réveiller mais étant donné qu'il avait les reste de la veille dans son frigo et une fatigue assez grande pour ne pas avoir envie de faire chauffer ses poêles et casserole, autant abandonner l'idée.

Il choisit donc ce petit raccourci, au travers des ruelles. En levant la tête, il pouvait parfois apercevoir son immeuble et donc son appartement, entre deux maisons, avant qu'il ne disparaisse derrière un toit plus élevé. De toute manière, il ne risquait pas vraiment de se perdre dans une ligne droite. En principe, quand il passait par ici, c'était à grande enjambé et sans vraiment faire attention à ce qui l'entoure. Mais pas cette fois. Cette fois, il tourna la tête, le regard attiré par un reflet blanc. Une boule de poil blanche. Un chien. Il s'arrêta, regardant l'animal.

C'était très bien les chiens, surtout bien dressé. C'était obéissant, un vrai petit esclave. A défaut d'un elfes de maison, pourquoi pas ? L'idée qui germa dans son esprit le fit s'abaisser et tendre la main. Qu'allait faire ce clébard ? Le mordre, ou lui donner la patte ? Si c'était la première option autant dire qu'il volerait loin. Sans doute. Ou alors, il s'en servirait pour effrayer ses élèves. Bonne idée ça. Il y en aurait encore moins en cours. Ce qui signifiait moins de travail, pour le même salaire... Enfin, ce chien était peut être aussi crétin que certaine des tête blonde ou brune qui tentait de suivre ses cours, alors, autant lui donner un ordre.

« Donne la patte. »
Son ton ? Calme, il était plus curieux qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Sam 9 Juin - 8:12

C'était un homme. ... Si j'avais su ce qui m'attendait, aurais-je fait demi-tour ? Aurais-je tourné les talons et disparu au coin de la ruelle sans jamais revenir ? ... Tout à fait entre nous, je ne pense pas.
Il était grand. Mais pas autant que moi quand je retrouve mon apparence humaine. Presque, mais pas autant. Et pour être vraiment honnête... Il était séduisant en diable. Le genre d'hommes que vous savez ne pas être fiables, que vous savez pertinemment que vous finirez à 99, 999 % de chance avec le coeur brisé, mais que vous ne pouvez pas vous empêcher d'approcher. En espérant être l'exception qui confirme la règle.

... Sauf que moi, ça faisait un moment que j'avais abandonné ces rêves trop fleur bleue. Ces choses-là ne sont pas pour les chiens, n'est-ce pas ? Et surtout pas pour moi, qui ai un coeur d'artichaut. Tout ce que j'avais réussi à faire en une vingtaine d'années d'existence, c'est être déçu par les autres. Et surtout par les hommes que j'ai aimé.
Alors j'avais tout sauf envie de rester là, et d'essayer de tisser un quelconque lien avec cet inconnu. Aussi attirant était-il.

Je reculai, oreilles légèrement inclinées vers l'arrière, la tête suivant l'alignement bien droit de ma colonne vertébrale. Une posture qui signifiait quelque chose dans le genre de "M'approche pas, j'ai pas envie que tu me touches".
Sauf que j'avais oublié un truc. Et pas un mini détail qu'on peut facilement passer à la trappe. Au loin, le clocher se mit à sonner. Douze fois la lourde cloche de bronze résonna. Je reculai de quelques pas de plus... Avant que, comme d'habitude, mon corps de chien cède la place à ma véritable apparence. Celle d'un grand blond au physique d'allumette. Je m'étirai, c'était devenu un tic après chaque transformation.

Puis je reportai mon attention sur l'inconnu, qui se trouvait toujours face à moi. Tiens, et si je plaisantais un peu ? Que je sache, ça n'a jamais tué qui que ce soit. C'est pourquoi je lançai avec un léger sourire en coin, calant mes mains dans les poches de mon jean :


- Je peux toujours te donner la patte, mais je doute que ça te fasse le même effet maintenant !

... Ouais, j'ai un humour douteux.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Sam 9 Juin - 16:45

Il recula. Bien, au moins il ne tentait pas de le mordre, c'était plutôt une bonne chose. Oui, un chien peureux, on peut le dresser, un chien méchant c'est bien plus compliqué. Et puis, avec sa ration de croquettes matin et soir, l'animal ne risquait pas de vouloir se plaindre. Quelques caresse pour la forme, un foyer chaud, un gamin payé pour le faire sortir et voilà. Ce n'était pas une simple envie passagère comme souvent, Adam se sentait parfois seul dans son appartement. Pas qu'il eu vraiment besoin de la présence et de la chaleur de quelqu'un, il n'aimait juste pas parler dans le vide et n'était pas du style à parler tout seul.

Or, un chien à un énorme avantage sur les humains sur ce point. Il ne répondait pas, au pire il aboyait mais c'était toujours plus agréables qu'une réplique inutile cherchant à prouver une soit disant classe qui n'existera que dans les rêves de la personnes qui la dira. Confère, ci-contre.

Il n'eut pas le temps de réfléchir à comment appâter le chien que celui-ci... changea de forme ? Non. Juste non. Adam se redressa, regardant l'homme qui s’étirait. C'était un chien. Alors comment ? Il s'était transformé au douze coup de minuit... Un remake raté de cendrillon ? Les coréens avait donc encore fait fi des droits d'auteurs ? Enfin, ceci n'expliquait pas comment un chien avait pu devenir un homme, sous ses yeux... Ne pas chercher à comprendre.

L'individu ne semblait pas plus perturbé que cela, visiblement habitué à ce... Changement. Très désinvolte, il l'ouvrit. Devant sa réplique, Adam se contenta de tendre à nouveau la main, n'exprimant qu'un seul mot qui lui permis de retenir tout les interrogations qui lui chatouillaient la langue – langue qui devant l'apparence du jeune homme désirait fortement être chatouillé par autre chose- :

« Donne ! »
Attendant sa réaction, sachant qu'il risquait fortement de se prendre un vent magistral, il observa plus en détail celui qui lui faisait face. Un nouvelle interrogation s'ajouta aux précédentes, quand il posa les yeux sur ces vêtement. Mais comme il n'était pas à cela près, il l'écarta rapidement. Frêle, blond, pale. Plaisant. Très plaisant à regarder. Son regard ne le cachait pas le moins du monde.
L'humain a un avantage sur le chien en tant que compagnon.... Et il avait bien envie de l'appliquer a ce jeune homme, enfin, une fois qu'il en saurait un peu plus...
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Dim 10 Juin - 15:37

... Tiens, il ne semblait pas plus perturbé que ça par ma métamorphose. Ce qui me perturbait pas mal, je dois l'avouer. C'est vrai, quoi ! Vous connaissez beaucoup de gens qui resteraient de glace et parfaitement maître d'eux-même face à un chien qui devient tout à coup un humain ? ... Bien ce qui me semblait. Ca ne court pas les rues.
Alors lui... Pourquoi diable restait-il si calme ? ... Bah, après tout pourquoi m'en soucier ? Je ne suis plus à ça près. J'en ai moi-même vu des vertes et des pas mûres, donc bon...

Bref. Toujours est-il que ce charmant inconnu (sacrément sexy, hein... Hum, je me remet les idées en place), s'était relevé. Il me toisait sans aucune gêne, et j'avais l'impression qu'il me détaillait de la tête aux pieds. Quelles questions, quelles réflexions pouvaient bien se presser dans cet esprit ? A ce moment-là, j'aurais donné n'importe quoi pour le savoir. Parce que si je ne suis pas du genre timide, je ne suis pas non plus un modèle d'assurance et de confiance en soi. Et là, ça m'aurait rassuré si j'avais au moins eu la certitude qu'il ne se payait pas ma tête...

Très franchement, je m'étais attendu à toutes les réponses possibles et imaginables. Mon hypothèse était que j'allais me faire rembarrer méchamment pour ma tentative d'humour... Bancale. Pour ne pas dire ratée. Avouons-le, j'avais déjà fait beaucoup mieux que ça. Je commençais à perdre la patte. Enfin... Quand on a personne pour tester ses vannes, hein... Passons.


« Donne ! »

... Il voulait toujours que je lui donne la patte ? Ma première réaction fut intérieure. Un truc du genre : "Oh non, mais tu rêves, espèce de timbré !" ... Sauf qu'après réflexion... Il ne devait pas s'attendre à ce que j'obéisse. Et ça me tentait horriblement de voir la tête qu'il allait faire si je faisais ce qu'il attendait de moi. Pourquoi pas, après tout ? Je suis majeur et vacciné, je fais bien ce que je veux.
Je haussai les épaules et m'approchai donc de mon interlocuteur pour poser ma main droite dans la sienne, qu'il tendait toujours. Ce simple contact m'électrisa. Eh, on se calme Elemiah ! On a pas idée de se mettre dans un état pareil, non mais des fois... Heureusement, j'ai toujours eu la tête froide. Ca aide. M'enfin... Maintenant que j'étais plus près, son regard devenait gênant. Mais vraiment. Je détournai donc le visage, alors que mes joues prenaient une légère teinte écarlate. Ah bah oui... C'était bien le moment de piquer un fard, tiens.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Jeu 14 Juin - 10:23

Il posa sa patte dans la main tendue d'Adam. Patte, oui. Car à défaut de savoir si l'individu qui lui faisait face était un homme ou un chien, il préférait le considérait comme un chien. D'ailleurs, s'il l'avait considéré comme un homme, cela n'aurait guère changé son comportement...
Perturbé, il l'était, mais pas question de le laisser paraître. Il devait y avoir une explication derrière tout cela. Hallucination ? Possible, auquel cas il tendait la main dans le vide et parlait tout seul. Qu'importe, il n'y avait personne pour le voir et même si ce n'était pas le cas il ne se souciait pas de l'avis des autres. Seulement, cet être étranges paraissait bel et bien réel, alors où était le truc ? Car il y en avait un... Il ne pouvait pas s'être changé de chien en homme... Ou alors... Adam aurait besoin d'une grande explication.

Toujours est il que l'inconnu lui avait obéit. Bien, son regard détourné et sa face rougit ne firent qu'augmenter l’ego d'Adam. Avec un sourire, il tendit l'autre main vers la tête du jeune homme et la lui caressa. Voir ce chien-humain lui obéir était très satisfaisant.

« Bon chien... Tu remues la queue aussi ? »
Dans le style humour vaseux, le professeur n'était pas mal non plus mais il se raccrochait à ce qu'il pouvait pour ne pas partir en courant, l'inconnu sous le bras, dans le but de le confier à un quelconque laboratoire obscur pour comprendre ce qui venait de se passer. Oui, il s’accrochait aux racines car les branches avaient depuis longtemps cédées. Mais celles-ci non plus n'était pas très costaudes...

« Tu es quoi au juste ? Un chien ou un humain ? Si tu es le premier, je pourrai t'adopter. Si tu es le second,
il laissa couler son regard le long du corps du jeune homme,... peut être aussi... »
Après tout, plus vite il aurait ses réponses, plus vite il pourrait prendre sa décision. Et quitter ces ruelles pour rejoindre son appartement. Se dire que l'être avait peut être une maison lui traversa pas une seule fois l'esprit. Il s'en moquait. Au fond. Il le voulait, et il l'aurait.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Jeu 14 Juin - 12:38

La situation prenait un tour un peu spécial... En fait, heureusement que nous étions au beau milieu de la nuit, dans une ruelle complètement déserte. Parce que si quelqu'un avait vu ça, non seulement la ou les personnes auraient frôlé l'arrêt cardiaque en me voyant me métamorphoser, mais en plus ils auraient trouvé ça louche. Très louche, même...

Le visage détourné, je ne voyais rien de l'inconnu auquel je venais de "donner la patte". Du coin de l'oeil, je crus apercevoir un sourire. Hum. C'est vrai que ça flatte l'ego d'être obéit. Je n'ai jamais été ce qu'on pourrait appeler un dominant, alors c'est un sentiment que j'expérimente plutôt rarement, mais je dois bien avouer que c'est toujours gratifiant de voir quelqu'un exécuter un de vos ordres.
Au moment où je me disais que ce serait bien de le regarder à nouveau, ne serait-ce que par politesse, je me figeai. J'étais comme pétrifié. Je rêvais ou bien... ? Non, je ne rêvais pas. Il me caressait la tête. Là, c'était fini. Je virai définitivement au rouge écarlate, une véritable pivoine. Et la question qui suivit ne m'aida pas à perdre des couleurs. ... Ce qui ne m'empêcha pas de répliquer, quand même.


- Tout dépend de laquelle tu parles... Et de celle que tu préfères.

... Est-ce que j'avais envie d'avoir une réponse ?... Très franchement, oui ! ... Quoi ? Eh, je ne suis qu'un homme. Un homme qui n'avait pas batifoler depuis environ quatre ans. Je ne suis pas un accro au sport de chambre, mais ça me manquait. Et même si ce n'était que pour un soir (de toute façon pas la peine d'espérer plus avec mon "problème"), bah pourquoi pas ?

« Tu es quoi au juste ? Un chien ou un humain ? Si tu es le premier, je pourrai t'adopter. Si tu es le second... peut être aussi... »

... Wow. Ca changeait la donne, là. Mais restait à savoir... Ce que lui voulait dire par adopter. Parce que là, avec tous ces sous-entendus, je ne m'y retrouvais plus. Allez, on prend son courage à deux pattes -euh, à deux mains j'veux dire, et on y va. Je relevai le visage vers celui de mon interlocuteur pour tenter de clarifier les choses :

- Je sais que c'est complètement dingue, mais je suis un humain. Je me suis juste retrouvé avec une malédiction sur le dos à la suite d'un duel perdu... Va savoir comment. Je ne suis humain que 24h par semaine, maintenant. Et... Qu'est-ce que tu entends, par adopter ?

J'avais hâte de connaître sa réponse... Etait-il aussi timbré qu'il en avait l'air ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Sam 16 Juin - 17:10

Si l'on pouvait au moins reconnaître une qualités à Adam, ce serait celle de savoir coloré ses relations. En effet, le jeune homme face à lui s'était teinté de rouge. Et pas qu'un peu. La gêne qu'il lui faisait ressentir était une sorte de domination, donc un plaisir à ses yeux. Oh, qu'on se le dise, Adam n'était en aucun cas sadique. De même qu'au lit il appréciait parfois de se soumettre, comme toujours cela dépendait de ses lubies et désirs du moments. Présentement, l'ayant vu sous forme de chien, il voulait garder cette position quelques peu supérieure. Et comme pour tout ce qu'il voulait, il ferait tout pour la garder et il appréciait de l'avoir. C'est pourquoi il sourit en lui répondant :

« Celle qui est la plus agréable au toucher... »
Encore faudrait il savoir pour qui elle l'est... Mais il préférait semer ce petit doute et admirer le léger désarroi du jeune homme. Cependant, pour ce qui suivi, ce fut sur son visage que l'interrogation préféra s'installer. Malédiction ? Duel ? D'accord, c'était là la raison la plus étrange qui fut. Une expérience scientifiques ratées, il aurait pu comprendre, un hallucination aussi. Une malédiction causé par un combat de bout de carton, non !
Pourtant, il n'avait pas l'impression que le jeune homme lui ai mentit, alors... Non, cela ne pouvait pas être vrai... Enfin, il chercherait une explication plus tard.. Ou devrait se résoudre à admettre l'impossible... Il lâcha un soupir.

« J'ai un peu de mal à croire à ton histoire, les cartes n'ont d'autres pouvoirs que de réunir des idiots d'élèves autour d'un tournoi... Mais vu ce à quoi je viens d'assister et vu l'heure qu'il est... Je chercherai plus tard... Pour ce qui est de t'adopter et bien... Te nourrir, te loger, sans doute contre tes services, à toi de voir lesquels et sous quelle forme. Sachant que je ne fais pas dans la zoophilie et que je me réserves la cuisine. Par ailleurs, j'aime bien les chiens et les hommes, chacun de façon différentes. Tu me suis ? »
C'était la son plus long discours de la soirée mais entre les cours et la charmante jeune fille, il était tout de même fatigué. En outre, il n'avait aucune intention de s’éterniser ici. Il n'était pas le genre de personne à craindre les ruelles mais n'avait aucune envie d'un tête à tête fâcheux. Pas ce soir. Alors il se retourna, fit quelques pas et jeta vaguement un regard en ailleurs pour voir si l'autre le suivait. Il ne pouvait pas le forcer sous forme humaine et n'avait aucune envie de le supplier. S'il refusait, il attendrait qu'il reprenne sa forme de chien – ce qui était tout de même difficile à croire mais il avait bien fait le chemin inverse – et le ferait capturer par la fourrière avant de le racheter. Mais il préférait qu'il le suive de son plein gré, il n'aimait pas forcé les gens, préférant les convaincre de leur propre consentement. Comme s'ils avaient le choix... Même si au fond, il l'avait toujours. C'était bien cela, le véritable ennui.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Lun 18 Juin - 9:02

Je dois avouer que c'était très alléchant, comme proposition. Même plus qu'alléchant, à vrai dire. Je ne suis pas du genre à suivre n'importe qui n'importe où et n'importe comment. Mais pourtant, là j'avais bien envie d'agir sur un coup de tête, pour une fois. Moi qui avais toujours fait preuve de prudence, cette fois-ci je ressentais le besoin de me lâcher un peu.

Cependant... Ce n'était pas non plus une décision à prendre à la légère. Me faire adopter... A bien y réfléchir, ça sonnait bizarrement. J'avais presque l'impression que je m'apprêtais à me vendre moi-même. Sensation étrange...
Enfin, restait à savoir quels services je pouvais bien lui rendre ! S'il se réservait la cuisine, que me restait-il ? Le ménage ? En chien, ça risquait de poser problème... Quoique, à force j'ai fini par être plutôt adroit dans mon corps de quadrupède, alors je crois bien pouvoir même passer l'aspirateur. ... Oui, ça fait une image bizarre.
Hop, deux secondes ! Rembobinons un peu la conversation. ... Il ne faisait pas dans la zoophilie. Je n'y avais pas pensé un seul instant, ce serait plutôt dérangeant... Rien que d'y penser, beurk. Mais cette simple phrase était à double tranchant. Par là-même, était-il en train de me dire que je pouvais parfaitement... Comment dirais-je... Payer en nature ? ... Wow, de plus en plus bizarre.

... Mais tout bien considéré, pourquoi pas ? Je passais les six septièmes de ma vie dans la rue, et j'en avais assez. On me proposait une alternative qui ne me semblait pas du tout désagréable, alors... Pourquoi pas ? Qu'est-ce qui m'en empêchait ? Mon père ? Bah, il était je ne sais où en Europe et se fichait bien de ce que je faisais. D'ailleurs, il n'était même pas au courant de mon "état".

Alors que je réfléchissais à tout ça, complètement plongé dans mes pensées, je le vis commencer à s'éloigner. Mon coeur fit un bond, j'avais l'impression d'avoir manqué le coche. Heureusement, au bref regard qu'il jeta en arrière, pour vraisemblablement voir si je le suivais, je compris que c'était en fait ce qu'il voulait.
Quelque part, je jouais avec ma vie, mais je trouvais ça étonnamment excitant. Je le rejoignis en quelques grandes enjambées, avant de calquer mon pas sur le sien.


- Hum... Il paraît que je peux apprendre à maîtriser cette espèce de malédiction, donc peut-être que je ne resterais pas un chien vraiment tout le temps... Oui, je tenais à clarifier les choses, parce qu'il ne tenait peut-être pas à partager son chez-lui avec un Humain, peut-être préférait-il mon côté toutou de compagnie. Pour ce qui est des services... Je peux toujours essayer de faire un brin de ménage, et... Pourquoi pas prendre soin de toi. Et là dedans, je comprends un certain nombre de... Trucs.

Ouais, plutôt maladroit. La parlotte, ça n'a jamais été mon fort, il faut dire... Je passai nerveusement la main dans ma tignasse blonde en marmonnant quelque chose du genre :

- Enfin, après à toi de voir s'il y a autre chose que tu penses pouvoir me faire faire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Mar 19 Juin - 20:35

Il n’hésitât pas. Il vint vers lui. Intérieurement, Adam sourit. Il ne s'agissait pas seulement d'être content qu'il lui obéisse. Il le voulait, il avait envie de lui, que ce soit de son corps ou de sa présence. Et puis, cette histoire de malédiction l'intriguait... Il ne s'agissait pas seulement de posséder quelqu'un. Honnêtement, s'il voulait partir, il ne lui serait pas bien compliqué de le faire. Adam lui filerait même les clés. Quand il voulait quelqu'un ce n'était pas pour l'enfermer dans une cage. Forcer les gens ne l'intéressait pas. Il voulait que cet homme lui offre sa vie, son temps, son corps, de son plein grès. C'est pour cela qu'il était satisfait de le voir le suivre. Il n'aurait pas à insister, pas à revenir le chercher. Tant mieux.

Rapidement, le jeune homme reprit la parole, lui exposant quelques choses d'intéressant. Pas toujours un chien ? A choisir, il préférait un humain docile, ou au moins qui ne lui casserait pas les oreilles, comme compagnon qu'un clébard idiot. Alors cela lui allait. L'humain aurait sans doute plus de conversation et apprécierait la bonne nourriture. Sa remarque sur les services lui arracha un nouveau sourire. Il comprenait l'enjeu c'était le principal... Et il savait faire le ménage, bon point. Très bon point. Son appartement avait beau être propre, il était loin d'apprécier manier l'aspirateur et le chiffon.
Quand à ce qu'il pouvait faire d'autre...

« Commence déjà par me dire ton nom. Sachant que tu peux m'appeler Adam, monsieur Scyfer, comme mes élèves, Maître... »
Il était sérieux. Très sérieux.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Mer 20 Juin - 17:09

Bon, visiblement je n'avais pas compris de travers. En soi, c'était plutôt une bonne nouvelle. Avouons-le, les choses seraient devenues un poil gênantes si nous n'avions pas été sur la même longueur d'onde... En fait, j'aurais sûrement été me cacher dans un coin. Et n'en serais ressorti que plusieurs heures plus tard. Voire plusieurs siècles, tiens.
Aux quelques sourires que je pus voir s'afficher sur son visage, je déduisis que je ne devais pas dire trop d'âneries... Et/ou que je lui plaisais. Bon point pour moi ! Je ne tenais pas à me faire jeter à la rue quelques jours plus tard... Très franchement, ce n'est pas le genre de choses que je supporte bien. Comme dit plus haut, j'ai un coeur d'artichaut. ... Et la fâcheuse tendance à m'attacher trop vite et trop fort. Mais bon, adviendrait ce qu'il devait advenir.

Le nom... Ah oui, c'est vrai ! Pour le moment j'avais joué aux sauvages. Moi qui pourtant essayait de rester poli un minimum, peu importait ce que je faisais... Bon, passer presque quatre ans dans la peau d'un chien, ça rend un peu plus... Sauvage, dirons-nous. Enfin, rien qui ne puisse s'arranger... Bref. Tâchons de répondre avant de le faire attendre.


- Elemiah. ... Et je crois que Adam me suffira.

Très joli prénom, d'ailleurs... Un prénom occidental. Comme moi. Et ça me plaisait énormément. Je me sentais un peu plus en terrain connu. Enfin, si on peut dire les choses comme ça.
Et là un détail me revint. Ses élèves... ? Oulà.


- ... T'es prof ? Hum... Pas de duels, j'espère ?

Pitié, tout mais pas ça. Je ne pouvais plus voir une carte en peinture.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Dim 24 Juin - 19:14

Elemiah. Ele'. El'... Adam se demanda s'il avait un nom de famille. Il appelait souvent les gens et principalement ses élèves par le nom. Ce n'était pas irrespectueux, par pour lui. Juste une façon de montrer que, non, il n'était par leur ami. Il était leur professeur, par conséquent, ils ne devaient pas être proches. Ou alors extrêmement proche et sous la même couverture. A ce moment là, oui, il les appelait par leur prénom. A moins que leurs fantasmes et lubies ne les poussent à lui demander de changer. Cela arrivait parfois. Et ce ne semblait pas être le cas d'Elemiah.

Dommage, il aurait apprécié qu'on l’appelle Maître. Cela ne lui était arrivé qu'une fois et même si ce n'était pas forcément son style, il en gardait un très bon souvenir. Enfin, tout canin soit il, sont nouveau compagnon ne suivait pas ce genre de soumission. Qu'importe, il n'était pas rebelle pour autant. Fier sans doute, mais docile... C'était appréciable. Oh ! Pas qu'il détesta qu'on lui résiste. Il ne supportait juste pas ceux qui pensait pouvoir dominer tout le monde par leur simple présence. Même s'il était égoïste il ne se croyait pas invincible... Il jouait fin jeu mais ne gagnait pas à tout les coups. Entre les imprévues et les revirements de situation...

Ses réflexions furent coupées par celle d'Elemiah. Professeur ? Oui... De duel ? Il sourit et répondit :

« Oh que si, j'enseigne et j'admire le duel entre mes élèves et les chiffres. Je suis professeur de mathématiques... Et autant te le dire tout de suite, je suis loin d'être un fervent duelliste. Ceci dit, je travail à la D.A. et j'ai un deck mais je trouve l'agitation que l'on fait autour de ces paquets de bout de carton idiotes et injustifiées... Après, tu fais ce que tu veux, tant que tu ne me bassines pas les oreilles avec... »
Son deck. Dans le fond de son sac, n'en sortant quasi jamais. Plus là parce que son père lui a offert et que cela fait plus sérieux à la Duel Academy... C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Lun 25 Juin - 7:51

C'est drôle, j'aurais presque juré que ça l'avait déçu, que je m'en tienne à son prénom, et seulement son prénom... Eh bien, ça promettait ! Mon petit doigt me disait que je ne risquais pas de m'ennuyer, avec lui. Et tant mieux, quelque part ! Je venais de passer les quatre années les plus barbantes de ma vie, j'avais besoin d'un peu d'action et de surprises pour dérouiller tout ça. Dur dur de recommencer une vie sociale, mine de rien... Je n'avais pas pensé que ça puisse autant me changer, de me retrouver en chien. Déjà que je n'avais jamais été quelqu'un de très courageux sur le plan relationnel, toute cette histoire ne m'avait pas franchement arrangé. Mais bon, j'allais devoir faire avec.... Et reprendre un peu du poil de la bête. Hahaha, quel humour j'aie, parfois...

Professeur de mathématiques... Beurk. Je suis un littéraire dans l'âme, les chiffres, j'y fais comme une allergie. Ma plus fidèle amie ? La calculatrice ! Ne me demandez pas de calculer quelque chose de tête, dès que ça devient trop compliqué je décroche... Mes tables de multiplication... ? J'ai jamais été fichu de les connaître ! Le nom de profs de maths que j'ai bien failli rendre chèvres... Involontairement, en plus. Franchement, je ne le faisais pas exprès. Pas de ma faute si je suis totalement hermétique à tout ce qui est scientifique...
Je suppose que c'est ce qu'on appelle l'ironie du sort. Moi qui déteste les maths, je me fais "adopter" par un prof qui les enseigne. M'enfin, ça aurait pu être pire. La suite de sa réponse me plut beaucoup plus. A la bonne heure ! Lui non plus ne semblait pas apprécier des masses les duels ! J'allais d'agréable surprise en agréable surprise, ce soir... C'en était même louche. Mais bon, je n'allais pas me mettre à devenir paranoïaque, il ne manquerait plus que ça, tiens !

C'est donc avec un sourire ravi impossible à cacher quand bien même j'aurais essayé que je repris la parole.


- Je ne risque pas de t'en parler, je déteste ça ! Tu seras tranquille avec moi sur ce point-là.

... Vraiment, il me plaisait de plus en plus, Adam.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Mar 26 Juin - 20:16

« Et bien au moins cela nous fait un point commun. Enfin, de toute façon, ce n'est pas comme si j'avais beaucoup à craindre de ta discussion. En chien tu dois te contenter d'aboyer... »
Il retint un « évite de le faire trop souvent » se doutant qu'Elemiah était assez intelligent pour ne pas se mettre à hurler à tout heure... Si cela se révélait inexacte, le professeur achèterai une muselière... En parlant de cela, il faudrait songer à acquérir une laisse... C'était un grand chien après tout et de nombreuses personnes préférerai le voir attacher. En temps normal, il s'en serrait moqué, mais il n'était pas un chien comme les autres, et si au cours d'une promenade, la fourrière l'emportait. Pour peu qu'il reprenne forme humaine, il n'était pas prés de le revoir... Non pas qu'il se soit déjà attaché au jeune homme. Il n'en était qu'au stade de la curiosité et de l'attirance – avouons le – sexuelle. Enfin, il verrait pour ses acquisitions plus tard. Pour le moment, il y avait plus urgent.

La fin de la ruelle approchait et Adam voulait être sur de bien lui montrer l'immeuble. Ce serait idiot que l'animal se perde s'il venait à aller se promener tout seul. Ainsi, lorsqu'ils émergent du dédales étroits et malodorants, il tendit le bras en avant désignant le bâtiment.

« J'habite là, dernier étage, l’ascenseur est rarement en panne mais les escaliers reste mes favoris, tu pourras te repérer ? »
A bien y réfléchir, il indiquait précisément la position de sa maison à un potentiel voleur. Mais au fond, qu'importe, il n'avait aucune raison de ne pas lui faire confiance et aucun bien dont il ne pouvait se séparer. Il n'était pas branché décoration et encore moins personnalisation. Il avait acheté les meubles et les accessoires sur un modèles d'une grande enseigne. Si Elemiah voulait se sentir chez lui, il n'aurait qu'à rajouter ce qu'il voulait. Ce serrait toujours mieux que sa ruelles, non ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Mer 27 Juin - 19:15

Ah, première erreur. Non, je ne fais pas qu'aboyer quand je me retrouve coincé sous ma forme de chien. Je parle aussi bien qu'en humain. Et même sûrement mieux que certains, d'ailleurs... Parce que avouons-le, entendre une bande de jeunes sortir un truc du genre "Ouais, ils croivent quoi ces espèces de bouffons"... Ca fait peur. Bon, j'exagère peut-être un peu. Et alors ? Avec moi, c'est tout ou rien... Extrémiste, moi ? Peut-être bien. Bref.

- Je parle, quand je suis un chien. En fait... J'aboie seulement quand je veux me faire passer pour une animal normal, ou bien quand c'est un réflexe... C'est rare.

Et on finit par sortir des ruelles. L'air semblait presque plus frais... Bizarre, hein ? Ou pas, à bien y réfléchir. Mais enfin, ce n'était pas vraiment le moment d'avoir un débat intellectuel sur ça, hein... Concentrons-nous plutôt sur ce que montre Adam.
J'avais, somme toute, une bonne mémoire, alors je ne risquais pas de me perdre. Et puis je connaissais ces rues mieux que personne, je crois. Sans fausse prétention de ma part, évidemment. Je hochai la tête avec un petit sourire en coin, calant les mains dans mes poches.


- Ne t'inquiète pas, je ne risque pas de me perdre. Et puis de toute façon... Je ne compte pas franchement passer ma vie dehors.

De toute manière, qu'est-ce que je pourrais bien y faire, hein ? A part m'ennuyer et essayer de quémander des caresses à droite et à gauche... Bwarf, captivant, dis donc.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Jeu 28 Juin - 19:05

Quoi ? Il parle quand il est en chien ? Comment ? Comment cela peut il être possible ! L'anatomie du chien ne devrait pas lui permettre de s'exprimer en langage humain ! C'est impossible... C'est... C'est un humain touché par une malédiction qui le transforme en chien six jours sur sept et qui vient de passer de l'état de chien à celui d'humain... Adam soupira. Pourquoi cherchait il à comprendre ? C'était inconcevable alors autant se contenter de l'accepter, les explications viendrait un jour, ou pas. D'ailleurs, en cherchant quelques explications, il trouverait peut être le moyen de lui redonner sa forme. Il réfléchit à cela, blasé de pouvoir y croire.

Enfin, s'il parlait en tant que chien, cela faciliterais la communication. Mais c'était aussi ennuyant sur un point, il allait devoir le considérer comme un humain même sous cette forme. C'est à dire pas de croquettes immondes, pas de laisse, pas de panier... Il garda tout de même la laisse en tête et se dit que pour les croquettes, ce n'était pas plus mal. Il s'était toujours demandé si les animaux apprécierait autant sa cuisine que les humains. C'était l'occasion de faire quelques expériences...

Pas passer sa vie dehors. Bien, c'est son choix, mais alors qu'allait il faire à l'appartement ? En tant que chien, il le voyait mal lire un livre ou jouer sur l'ordinateur... Peut être regarder la télé, après tout s'il avait vécu dans la rue la plupart du temps, ce genre de chose digne de la connerie humaine devait lui manquer. Il l'imagina un instant tenter de changer de chaînes avec sa patte. Non, c'était vraiment ridicule.

« Évite de passer tes journées enfermé, tu finirais par t'ennuyer. Je t’emmènerai avec moi à l'académie parfois, on esquivera les duellistes si tu n'aimes pas ça. Pharaoh a bien le droit de se déplacer dans l'académie, je ne vois pas pourquoi on t'en empêcherai ! »
Parce que c'est un chien beaucoup plus grand que le chat de Mister Osiris ? Parce qu'en principe on tient ce genre de chien en laisse ? Soit, et alors ? Si Elemiah devait prouver sa gentillesse, il était assez intelligent pour réussir !
Voyant que le jeune homme connaissait le quartier, il reprit sa marche rapide jusqu'à l'appartement, quittant les rues désertes en cette heure tardive. Ils arrivèrent devant la porte de l'immeuble où Adam composa le code, le montrant bien à son compagnon. Il avait une bonne mémoire des chiffres et espérait qu'il en soit autant pour lui. Au pire il pourrait toujours... L'appeler ? Il se tourna vers lui, près à poser sa questions en connaissant déjà la réponse :

« Je suppose que tu n'as pas de téléphone portable et qu'en chien tu ne peux pas le transporter ? »

S'en servir ? Très facile, ceux à reconnaissance vocale seront parfait.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Lun 2 Juil - 9:49

Visiblement, il eut l'air surpris d'apprendre que je pouvais parler en chien. J'avoue que ce n'est pas courant... Moi-même si demain je voyais arriver devant moi un écureuil, et que ladite bestiole commencerait à me taper la discute, j'aurais un peu peur... Et je ne penserais pas immédiatement à l'option "malédiction". Même si c'est exactement ce qui m'est arrivé. Il faut avouer que même moi, parfois j'avais du mal à réaliser que ce que je vivais depuis plus de quatre ans était on ne peut plus réel. Il m'arrivait même de penser qu'après tout, j'étais peut-être en plein rêve... Ou alors que j'avais eu un accident, et que tout ça n'était qu'un délire de mon cerveau à l'agonie pendant que je végétais dans un coma profond... ? Mais non. Tout ça était bel et bien réel.

Je ne lui en voulais donc pas d'avoir cet air surpris sur le visage. En fait, je le comprenais. Et puis de toute façon, il n'y avait pas de quoi finir vexé pour une chose pareille. Je n'avais aucune raison de l'être. Alors autant éviter de passer pour un susceptible... Ca ne me ferait pas une bonne publicité.

M'emmener à l'académie... Tiens, j'imagine ça d'ici ! Le professeur de mathématiques qui fait son cours tout à fait normalement... Avec un grand chien blanc couché près du bureau. Rien que pour voir la tête des élèves j'avais bien envie de tenter le coup. Oh, ça devait valoir le détour... ! Pour ce qui était de la partie "éviter les duelistes" merci beaucoup ! Sinon je risquais de les mordre... Et ça ne l'aurait pas vraiment fait, je crois. Non, c'était même sûr. Et puis je ne veux pas me retrouver à porter une muselière. Beurk...

Je le suivais alors qu'il continuait à marcher. Au bas de l'immeuble, il composa le code, en prenant soin de bien me le montrer. Ca allait, ce n'était pas très compliqué. Je pouvais retenir ça sans trop de difficultés.


« Je suppose que tu n'as pas de téléphone portable et qu'en chien tu ne peux pas le transporter ? »

Je marquai un temps d'arrêt en clignant des yeux, comme si j'avais mal compris ce qu'il me demandait... Je devais avoir l'air fin, tiens... Eh, on se reprend !

- Si si, j'ai un portable. Mais je le laisse chez moi, parce que évidemment je ne peux pas me promener avec quand je suis en chien. Je m'en sers juste pour appeler mon père, à vrai dire... Donc bon, il n'a pas une grande utilité.

J'appelais mon père tout les quinze jours, environ. Histoire de lui montrer que son fils unique était encore en vie. On ne sait jamais, au cas où ça l'intéresse, hein. Il ne montrait jamais de grand intérêt à ma vie et à ce que je pouvais lui raconter. D'un commun accord, on ne parlait plus de mes amours depuis longtemps. Il n'a jamais compris que je puisse préférer les hommes aux femmes... Pendant un moment il avait même parlé de me déshérité juste à cause de ça, alors bon... Enfin, du moment qu'il n'essayait pas de me présenter des jeunes filles, moi je dis rien.

Où en étions-nous, déjà... ? Ah oui. Je haussai les épaules, l'air de dire "bah, peu importe".
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Jeu 5 Juil - 18:57

Il le laissait chez lui ? Alors... Il avait un chez lui ? Voilà qui était ennuyant. Il n'avait donc pas de raison de rester à l'appartement pour dire d'avoir un appartement... Mais c'était aussi une bonne nouvelle, cela signifiait qu'il n'acceptait pas la proposition d'Adam uniquement par nécessité... S'il s'était juste agit d'un besoin de toit, il n'aurait pas pu obtenir de lui ce qu'il voulait. Oh, il ne s'agissait pas là uniquement de son corps. Il avait décidé qu'il voulait le voir succomber, plus par curiosité que par toutes autre choses. Elemiah n'était pas un défi aussi facile que ces élèves. Il paraissait moins stupides que certain d'entre eux. Le genre de personnes qu'Adam ne jetait pas forcément comme de vieilles chaussettes.

Il tenta de se re-concentrer sur ce que lui disait son compagnon. Son père ? Il avait donc un parents. Un vieux chien peut être ? Non, c'était idiot. Sa transformation venait d'une malédiction survenu au cours de sa vie, pas d'un accouplement étrange... Il retint d'une grimace en tentant de ne pas imaginer cette hypothèse. Changeant intérieurement de sujet de pensée, il se réorienta sur le problème principal, tout en franchissant la porte. Dans l'incapacité de déterminer s'il y avait quelqu'un pour les entendre dans l'entrée à cette heure-ci, il attendit d'être dans l'ascenseur.

« J’essaierai de te trouver quelques choses qui corresponde à ta forme de chien, on fabrique des duel disk de toute sorte, alors un téléphone portable, ça ne devrait pas être dur... »
Le dernier étage atteint, il quitta la boite de métal pour aller ouvrir sa porte. Il n'y avait que deux appartement à cet étage et le second était inoccupé. Loyer trop cher sans doute. Adam ne s'était fixé aucune limite pour le prix, une partie des frais de logement étant financé par l'école. Lui, avait besoin d'espace. Et maintenant qu'ils étaient deux, il ne pouvait que se féliciter de son choix.
La clé tourna dans la serrure et ils franchirent le seuil. C'était très sobrement meublé, pas de décoration, pas de personnalisation. Quatre pièces. Le salon, assez grand, dans lequel se trouvait une cuisine/bar, et quatre portes qu'Adam tacha d'expliquer en les désignant tour à tour :

« Salle de bain, toilettes, salle de sport, et évidemment la chambre. Tu peux circuler comme tu veux, la télévision est reliée au câble, tu devrais avoir le choix des chaînes. Si tu veux décorer pour te sentir chez toi, c'est comme tu le souhaites, tant que ça ne devient pas encombrant... Des questions ou on passe au loyer tout de suite ? »
Certes, il n'était pas dans sa plus grande forme maintenant, mais il s'en moquait, il aurait le week-end pour se reposer, autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Sam 7 Juil - 10:04

Hum. Immeuble chic. Le loyer ne devait pas être donné... C'était un quartier calme, en plus. L'endroit idéal pour se reposer en paix. Très franchement, je n'étais pas contre un peu de tranquillité. J'avais besoin de recharger les batteries.
Je suivis Adam en prenant le soin de bien observer les alentours. Je n'avais pas envie de perdre, si jamais l'envie me prenait d'aller me promener un de ces quatre. Ce qui risquait fortement d'arriver, j'ai parfois la bougeotte. Que ce soit en chien ou en humain, d'ailleurs. Peu importait.

Quand nous fûmes dans l'ascenseur, il parla de me trouver un portable dont je puisse me servir sous ma forme de toutou. Hum... Ca existait, ce genre de choses ? Honnêtement, j'avais des doutes. Et puis bonjour la tête du vendeur si jamais on lui demande un téléphone mobile qu'un chien puisse manipuler avec facilité... Je crois qu'on finirait avec un aller simple pour l'asile psychiatrique le plus proche. Enfin bref...

Bon, le dernier étage. Simple à retenir, pour le coup. Une fois à l'intérieur, je me permis de jeter un rapide coup d'oeil sur la décoration. ... Quelle décoration ? Il n'y en avait pas. Cet appartement était... Impersonnel. Presque comme si son propriétaire y passait si peu de temps qu'il ne voyait pas l'intérêt d'y porter une quelconque attention. Ou bien qu'il s'en fichait royalement. Des deux options, je ne voyais pas laquelle privilégier. Alors je décidai, dans le doute, d'adopter l'une comme l'autre. Je verrais bien plus tard...


« Salle de bain, toilettes, salle de sport, et évidemment la chambre. Tu peux circuler comme tu veux, la télévision est reliée au câble, tu devrais avoir le choix des chaînes. Si tu veux décorer pour te sentir chez toi, c'est comme tu le souhaites, tant que ça ne devient pas encombrant... Des questions ou on passe au loyer tout de suite ? »

Euh... Là tout de suite ? ... Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était direct. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi rapide. Mais bon, après tout... Je n'allais pas m'en plaindre. Et puis ce serait mentir que de dire que je n'en avais pas envie.
Bon... Eh bien, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas, hein ? Enfin, après quatre ans sans rien faire, j'avoue que ça m'inquiétait tout de même un peu. ... Ah non, ça suffit, eh ! On arrête de se lamenter sur son sort et on se remue un peu ! Hors de question de passer pour la vierge effarouchée que je ne suis certainement pas !
Je pris donc mon courage à deux mains, et enlaçai Adam par la taille pour venir l'embrasser. Un peu trop timidement à mon goût, je n'étais pas très sûr de moi, il faut dire... Mais bon, fallait faire avec. Je serais moins réservé un peu plus tard.


- Je n'ai rien contre, en tout cas. soufflai-je à son oreille, en priant pour n'avoir rien fait de travers.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer] Sam 14 Juil - 17:40

Spoiler:
 

Il n'était guère assuré. C'était mignon. Adam avait l'habitude des débutants et débutantes, ces élèves n'étaient pas toujours en âge de bien connaître le sujet. Quoiqu'il n'amena jamais dans son lit des personnes trop jeune. Il n'aimait pas cela, et c'était dangereux. Non, ces personnes là, il préférait faire chavirer leur cœur, soit pour s'amuser, soit en prévisions de leur futur. Pour autant, il était impatient, très impatient, il ne supportait pas de devoir attendre pour faire ce qu'il avait envie de faire. C'est pourquoi il trompait souvent celles et ceux avec qui il sortait. Mais c'est pourquoi il apprécia aussi tout particulièrement le geste d'Elemiah.

Lui, ce n'était pas un débutant, mais il hésitait tout de même en posant délicatement ses lèvres sur celles d'Adam. C'était normal, ils ne se connaissaient que depuis très peu de temps. Le professeur sourit, il ne le brusquerait pas. Aux murmures de son compagnon, il décida de le traiter comme une princesse. Un bijou précieux. Une perle rare. Il le méritait bien. Il était beau, et il prenait des risques. Adam le voulait, il l'enviait, alors il l'attrapa.
D'un mouvement rapide mais calculé, il s'abaissa et saisit le jeune homme sous les cuisses puis le souleva. Le tenant contre lui, un sourire malicieux aux lèvres, il le porta jusqu'à la chambre.

« Alors, ce soir, tu seras à moi. »

Il poussa du pied la porte de la pièce, plongée dans la pénombre. Se contentant d'allumer une lumière tamisée, il le reposa délicatement sur le lit. Et ensemble, en cette nuit déjà bien avancé, ils connurent le plaisir en découvrant chacun le corps de l'autre. Ignorant si le temps leur ferait découvrir le cœur de l'autre. Se moquant du lendemain. Seulement soucieux de ne rien manquer de cet échange, de leurs corps enlacés, de leur mouvements rythmés, d'une attirance mutuelle qui ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas



Show us your Kâ
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer]

Revenir en haut Aller en bas

Vagabondage nocturne [PV ; Adam L. Scyfer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alone in Heaven :: Les rues :: Les ruelles-
Sauter vers: