Partagez|

Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Ven 5 Oct - 19:26

Des stores étaient fermés. Cela ne laissait qu'une faible luminosité percer l'obscurité. Pourtant, la porte de cette salle de classe était grand ouverte. Allez savoir pourquoi. Peut-être parce que la dame de ménage avait tout bonnement oublier la porte d'entrée. Ou alors, un professeur tête de linotte avait oublié de fermer la porte. Et pourtant non! C'était la dernière heure de cours qu'un élève pouvait espérer... Et pour des questions personnelles, c'était la professeur qui avait décidé de prendre ce créneau horaire. C'était bien de prendre en compte le problème des gens, franchement...

Mais où était le professeur, alors? Cette question ne semblait pas y avoir de réponse, puisque la porte ne montrait qu'un cône de lumière, et on arrivait à peine à percevoir l'estrade... Et sur cette estrade, il n'y avait qu'une chemise rouge à carreaux. Allez savoir encore pourquoi. Pour indice, cela sentait la demoiselle, sur ce vêtement qui, pourtant, ressemblerait plus à un habit d'un être de sexe masculin.

Une personne, pourtant, était là, comme d'autres petits élèves, qui trouvait l’étrangeté de la situation une opportunité pour la discussion. Cette situation, cette personne la connaissait. Elle était au cinquième rang, dans le coin tout à droite. Cette personne avait, de ce que pouvait présenter la pénombre, l'uniforme rouge, désignant comme un moins que rien. Elle portait des gants, ainsi qu'un petit foulard. Profitant peut-être de l'obscurité, cette personne n'avait pas prise le temps de retirer sa coiffe, cachant ses oreilles.

... Bien, voyons qui viendra à ce cours nouveau et dont la professeur était encore inconnu. J'avais une petite taille, et ma tenue était quasiment parfaite... Quasiment, dans le sens qu'il ne faudrait pas qu'un élève s'assoit à côté de moi et s'amusait à me reluquer. La clarté faible pouvait me servir de camouflage. J'avais hâte de voir ce que ça faisait... De dominer les élèves par le statut.

[HRP: Je laisserai un tour se faire, puis le cours commencera vraiment.]
Revenir en haut Aller en bas



Show us your Kâ
Isis

Messages :
522
Date d'inscription :
20/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
722/5000  (722/5000)

MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Ven 5 Oct - 19:51

Debut de soirée, fin de journée. Bah c'était un peu du pareil au même... Ou du même au pareil. Ouais bref, un nouveau cours, avec un nouveau prof. L'année commencait moyennement bien. Qu'importait non... ? Histoire du duel, bah... ça allait être interessant, ou alors c'était comme l'histoire de la magie dans HP et c'était chiant. Non chut, ok j'ai rien dis m'en tenez pas rancune, j'aurais pas du ... avant le cours. Et puis merde. Comme si j'en avais quelque chose à foutre, je disais quoi du coup ? Je rentrais dans la salle, en trainant une converse beige aprés l'autre. Les stores étaient baissés, et le soleil n'allait de toute façon pas tarder à se coucher, c'était glauque. Chacun son trip, le prof de bio avait fait son effet avec les chatons, et Jeremiah faisait comme toujours son effet... usuel. Alors voila. Si la prof voulait jouer les grandes absentes, et nous plonger dans une obscurité semi totale, grand bien lui en fasse. Je m'asseyais sur une chaise au premier rang à droite. Ma droite. La gauche de l'estrade. C'était mon habitude pour presque tous les cours et ça allait pas changer. Enfin... En plus, si je ne me mentais pas ça avait l'air interessant l'histoire du duel, peut être que j'en saurais d'avantage sur les duels des ombres, peut être que... ça m'aiderait ? Peut être oui. On verrait bien.

Doucement je sortais mes affaires, et je posais ma besace a coté de moi. Si quelqu'un - j'avoue que j'aimerais bien une jolie fille, ou quelqu'un de sympa quoi - voulait s'asseoir il aurait qu'a la pousser, pas comme si j'avais des milles et cents secrets à l'interieur. Bref. Je m'en fichais. Et maintenant ... ? Ben je n'avais plus qu'a attendre non ? J'aimais pas attendre, et je crois que j'étais peut etre en avance... ? Y'avait qu'une fille que je connaissais pas au fond, et a part un « Salut ! » Je n'avais pas esquissé grand chose d'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


キ TKB _ Our blood on your hands, running hot in my veins

Show us your Kâ
Thief King Bakura

Messages :
810
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
335/5000  (335/5000)

MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Dim 7 Oct - 20:58

Bwaaaah noooon un cours d'histoire ! ! Quel malheur ! Ca allait etre bien chiant ça ! Et comme a chaque cours j'y allait a reculons. Ben tu m'etonnes. J'allai pouvoir dormir la bas au moins. Mais alors bien dormir. Nan mais certains cours etaient une veritable perte de temps.

Et voila que j'etais entré dans la salle. Non je n'etais pas en retard. Une prouesse n'est ce pas ? Ben ouais mais attendez il y avait une raison a tout ça ... Je voulais m'installer au fond de la classe pour dormir.

Dormir ... DORMIR ! En plus c'etait peu eclairé. L'ideal pour faire sa sieste ! Non mais attendez. Elle pensait qu'on allait lire le tableau comment ? Bon je ... ne cherche pas a comprendre. Je me vautre sur un de mes bureau l'air completement defoncé parce que je l'etais et j'attendais que d'autres eleves viennent remplir la salle que le cours commence et que le cours finisse.

- Ça commence bien ...

Eh ouais ... J'espere que ca n'allait pas etre trop long. Je voyais deja les aiguilles du cadran se ralentir sous la voix monotone de l'enseignante. Je la voyais deja distribuer des polycopes de documents chiant et de nous poser des questions .. Nooooon

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Lun 8 Oct - 9:23

Dans l'Obscur Temps de l'Histoire
Premier Cours

En ce début d'année, Melody peinait à assister aux cours. Une brillante carrière que la sienne, mais ce succès se répercutait sur sa disponibilité. La rançon de la gloire, pouvait-on dire. Cela ne l'enchantait guère. Son agenda ne désemplissait plus. Pour autant, elle n'avait rien perdu de sa résolution. En empruntant la voie de la scolarité, elle s'était engagée à la suivre jusqu'au bout. Elle ne renoncerait pas tant que son cursus ne serait pas achevé. Seulement, ce ne serait pas aussi facile qu'elle avait pu le croire. Comment son éducation pourrait-elle porter ses fruits si elle ne pouvait accéder à la salle de classe ?

Cette double vie comportait plus de contraintes qu'un oeil extérieur n'aurait pu le croire. Bien souvent – trop à son goût – les horaires qu'on s'attendait à la voir respecter entraient en conflit avec ceux dictés par sa profession. Problème épineux s'il en est, si bien que son agent désespérait de jamais le résoudre. Le pauvre homme s'était évertué à la convaincre d'abandonner, sans succès. La majeure partie de son entourage ne voyait là qu'un caprice de sa part, une pulsion qu'elle s'était sentie obligée d'assouvie. Mais c'était une erreur. Elle n'était pas sans savoir que concilier ces deux aspects exigerait d'elle des sacrifices, mais elle y était préparée. Du moins avait-elle envie d'y croire.

Par chance, voilà plus de six mois qu'elle séjournait à la Duel Academy. Sans aller jusqu'à dire qu'elle s'y était habituée, sa tolérance au surmenage s'était accrue. Le trimestre ne faisait que commencer, et cela l'aidait sans doute à mieux supporter ce rythme infernal. Les cours n'en étaient peut-être qu'à leurs balbutiements, mais elle n'en était pas moins impatiente d'y assister. Du fait de la fatigue, si ce n'est par mimétisme, il lui était plus d'une fois arrivé d'y aller en traînant les pieds. Mais pour peu qu'elle soit en pleine forme, la musicienne ne manquait pas de faire part de son enthousiasme. Bien qu'une demi-année se soit déjà écoulée, pour elle, c'était encore une nouveauté. Et elle prenait plaisir à découvrir les aléas de ce monde dont les portes lui avaient trop longtemps été fermées.

Aussi s'amusait-elle de voir les élèves se plaindre à longueur de journées, alors qu'elle avait ici tout ce dont elle rêvait. Les amis qui lui avaient fait défaut dès son plus jeune âge, il ne lui avait fallu que quelques mois pour s'en faire plus qu'elle ne l'aurait imaginé. Toujours était-il que pour une fois, elle allait avoir la chance de se montrer ponctuelle. Elle ignorait pour quelle raison la leçon devait se tenir à une heure si tardive, mais ce n'était point pour lui déplaire. De jour, elle n'avait que rarement la possibilité de se défaire de ses obligations, tandis que le début de soirée la voyait libre de toute contrainte. Elle avait déjà sur les épaules le poids d'une dure journée, mais était bien assez opiniâtre pour n'en tenir nul compte et saisir au vol cette opportunité.

Tu sais que tu m'as manqué, toi ? dit-elle en lui passant les bras autour du cou, debout derrière elle.

Rien d'ambigu là-dedans. Leur relation était clairement définie comme amicale. Melody ne s'était jamais posé la question de savoir s'il était arrivé à Luka de la voir d'un autre oeil. Mais pour elle, c'était une amie chère à son coeur, et elle ne pourrait la considérer autrement tant que sa douleur n'aurait pas disparu. Pour faire partie des rares personnes à connaître son secret, elle ne savait que trop bien que son coeur n'était plus capable d'aimer. Pas en l'état. Et ce n'était pas à elle de le guérir, même si elle pouvait y contribuer. De plus, si cela devait mal finir, Luka serait alors privée de l'un des rares moyens qu'elle avait pu trouver d'exprimer ce qu'elle ressentait. Le mieux dont elle ait été capable jusque là, mais n'était-ce pas déjà une victoire en soi ?La faire renouer avec l'écriture était une idée judicieuse, car même si cela ne suffirait pas à sa guérison, son état allait en s'améliorant – du moins le pensait-elle.

L'étoile montante choisit ce moment précis pour se séparer d'elle non sans lui avoir tiré les joues un bref instant dans l'espoir de la dérider. Son engouement était tel qu'elle avait été parmi les premiers à pénétrer dans la salle de classe, munie de son sempiternel étui à guitare. Ayant aisément reconnu l'amazone, elle s'était aussitôt dirigée vers elle à pas de loup – non sans un clin d'oeil pour Jūdai. Elle ne le connaissait que peu, et l'essentiel de ce qu'elle savait à son sujet lui avait été narré par Asuka. Ce qui ne l'empêchait pas de lui porter un vif intérêt, ses frasques ayant à maintes reprises attisé sa curiosité. Elle n'aurait toutefois pas l'occasion de s'entretenir avec lui – ce qui ne serait sans doute pas pour déplaire à l'Osiris qui, fidèle à sa réputation, n'attendait que le début du cours pour s'assoupir.

Prendre au dépourvu une personne prisonnière de ses idées noires était, à sa connaissance, la meilleure méthode pour rompre le « maléfice » ne serait-ce qu'un instant. Même si cela ne pouvait durer, elle espérait ainsi lui offrir un minimum de répit qui lui ferait le plus grand bien. Non sans précautions, elle ôta de la place adjacente la besace de sa camarade pour s'y installer. Ce n'est qu'une fois installée qu'elle songea que peut-être aurait-il mieux valu lui demander son avis avant de se laisser choir à ses côtés. Il n'était pas impossible qu'elle réserve ce siège à quelqu'un d'autre, même si elle en doutait fort – elle commençait à la connaître. Néanmoins, prendre la peine de lui poser la question était le moins qu'elle puisse faire avant de réquisitionner cet emplacement.

Oh... Excuse-moi, je me crois tout permis. Tu n'attendais personne, j'espère ? Ah, et avant que j'oublie ! Tiens, c'est pour toi.

Une main leste plongea dans son sac pour en tirer un disque encore sous scellé. La destinataire de ce modeste présent ne pouvait que se douter de son contenu, et pour cause : c'était elle qui l'avait rédigé. Quoi de plus normal donc que de lui en faire entendre le résultat en avant-première ?

Sans que cela ne soit visible de l'extérieur, l'écrin renfermait également une somme non-négligeable en petites coupures. Même si Luka n'avait jamais émis le désir d'être rémunérée, la chanteuse redoublait d'ingéniosité pour lui faire accepter ces oboles. Tout travail mérite salaire, et si la maison de production était au départ réticente à l'idée de financer une parfaite inconnue, il lui avait suffi de feindre la contrariété pour qu'ils cèdent à tous ses caprices. Ainsi put-elle s'étirer avec la sensation du devoir accompli, laissant ainsi à son auteur favori – combien de fois avait-elle déploré que ce terme n'existe pas au féminin ? - de détailler sa tenue.

Comme à l'accoutumée, noir et blanc avaient la part belle dans sa tenue. Seule sa blondeur étincelante contrastait avec cette monochromie. La différence principale résidait dans le fait que le holster contenant son deck avait élu domicile au niveau du bras droit plutôt qu'autour de sa cuisse comme c'était le cas d'ordinaire. Une simple fantaisie dénuée de raison apparente. Malgré son apparente nonchalance, pas un seul instant elle ne l'avait quittée des yeux, espérant ainsi la voir s'épanouir à la vue de ce produit final. La jeune idole n'avait pas la prétention d'être la meilleure interprète qui soit, mais se pensait d'un niveau suffisant pour mettre en valeur de si jolis textes. Encore fallait-il voir si Luka était du même avis, même si ce n'était pas la première fois qu'elle lui faisait entendre ce que pouvait donner leur collaboration.

Voir un sourire fendre ses lèvres lui réchaufferait le coeur. C'était pour elle une manière de se convaincre qu'elle l'aidait à progresser. Elle n'avait jamais eu à faire le deuil de qui que ce soit, sinon celui de ses rêves déchus. Aussi ne lui était-elle d'aucun soutien pour ce faire, et elle s'en voulait de ne pouvoir se rendre plus utile. Luka n'en savait rien, cependant, et ne le saurait sans doute jamais. Melody s'efforçait de rester forte devant elle, quoi qu'il puisse lui arriver. Son souhait était que son amie voie en elle une sorte de modèle d'optimisme, un parangon de confiance en soi. Aussi ferait-elle tout ce qui était en son pouvoir pour ne montrer aucun signe de faiblesse tant que l'Obelisk avait les yeux posés sur elle. Elle en avait fait le serment.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Mer 10 Oct - 13:57

    Ah ! La joie des cours ... Aujourd'hui, Asuka s'en serait bien passé. Mais il est vrai que l'histoire des Duels était une des matières les plus intéressantes, à son avis. La prof était encore inconnue au bataillon mais on verra bien. Après tout, elle pourrait très bien être une exception. Si ça avait été un autre cours, l'Obelisk serait venue à reculons. -mais elle serait venue malgré tout puisqu'elle a une réputation à tenir-. Lorsqu'elle rentra dans la salle, trois autres élèves étaient déjà là. Asuka les connaissait bien, d'ailleurs. Il y avait Luka mais la jeune fille était surtout étonné de voir que Jûdai et Melody étaient déjà là. Comme quoi ... Les miracles peuvent exister, parfois. Enfin, elle ne se faisait pas trop d'illusions. Jûdai s'était mis au fond. Probablement pour dormir, ce qui n'avait rien de surprenant. Asuka, quant à elle, alla s'installer derrière Melody et Luka. Elle préférait laisser Jûdai dormir et puis, on sait jamais, il pourrait lui prendre l'envie de discuter avec elles. Remarque, le cours n'avait pas encore vraiment commencer alors elle pouvait au moins prendre le temps de les saluer. Question de politesse bien que ça lui permette aussi de signaler sa présence, juste au cas où. Du coup, elle se pencha légèrement en avant pour être plus proche. :

    — Salut. J'espère que je ne vous dérange pas.


Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Mer 10 Oct - 19:32

[HRP: Je considère que tout élève arrivant après ce post seront en retard.]

Bien bien bien... Les élèves commencèrent à peupler petit à petit l'endroit. Je ne m'attendais déjà à ne pas avoir autant de personnes à ce cours. Après tout, j'allais causer de choses anciennes et tout cela. C'est ce que les jeunes n'aimaient pas... Retracer le passé à travers ce qu'ils écrient pour suivre mon cours. Je pensais même qu'en rentrant, ils allaient penser à autre chose, à faire des duels... Ou encore à roupiller. Il y en aura même certains qui ne suivront pas le cours, qui seront distrait.

J'étais dans cette pièce depuis assez longtemps, et je pouvais donc décerner dans la pénombre les aiguilles indiquer l'heure du Mal... L'heure où les élèves vont souffrir, où l'activité intellectuel allait ébouillanter le cerveau et le rendre complètement moisi. Il fallait sortir le grand jeu, ma petite Neith. Je me levais brusquement, prenant une grande bouffée d'air. Nous y voilà... Je crois même que je ne tremble pas d'énervement, ni de stress... Mais d'une détermination sans borne. Cette sensation.... Elle me rappelait l'ancien temps, où ma vie n'était pas derrière un bureau mais dehors.

Personne s'était assis à côté de moi, et tant mieux. Je m'en voudrais de louper mon entrée.Je souriais légèrement, pour éviter d'attirer les ennuis à cause de ma dentition... M'enfin bref! J'aviserai en chemin quand ils me verront dévêtue de cet accoutrement. Je me décalais lentement, et de façon terriblement nonchalante. Je n'y pouvais rien. J'aimais admirer, j'aimais regarder ce qu'il y avait autour de moi. Je regardais mes pieds. Bon... Il ne faut pas se crouter dans les escaliers et faire carpette. Tout en traversant cette allée, je retirais doucement mes gants, qui commençaient à me donner chaud.

5 ème rangée

Je me contenais... Pour sautiller sur place comme une petite puce. Je crois que c'est... La découverte d'une nouvelle chose qui me rendait si prompte et si heureuse. Les gants furent jetés sur un pupitre. Bien fait! De toute façon, je préférais plutôt m'occuper de moi en ce moment.

4 ème rangée

Je tirais doucement sur mon écharpe, la lâchant doucement. Qu'elle voltige un peu avant de tomber, cet accessoire dévoilant mon cou marqué. Que nenni! Je n'en avais quasiment rien à faire. J'étais comme cela, et puis c'était tout.

3 ème rangée

Je retirais doucement ma coiffe, puis secoua légèrement la tête pour que mes cheveux ne prennent point compte comme modèle cette coiffe. Je tins le chapeau entre l'index et le majeur... Puis d'un coup sec, il lévita dans les airs, parcourant quelques mètres avant de tomber sur son pupitre... Ouais je suis trop forte!... Et ouais, je me suis entrainée comme une folle pour faire ce tour sans une nette visibilité.

2 ème & 1 ère rangée

Oui... Ce fut plus long. En même temps, il fallait que je retire cet uniforme rouge. Je jouais minutieusement de mes doigts pour défaire ce bouton qui faisait le sorte de col... Enfin, je pensais. J'ouvris cette veste, et je glissais mon bras gauche hors de la manche, puis mon bras droit. L'uniforme... Et bien il tomba pile poil à côté de la demoiselle penchée pour causer avec ses camarades. Tiens! Tu peux la garder et la chérir comme ton prochain... Je glissais lentement mon regard sur cette trinité de demoiselle. Si elles s'entendaient bien... Tant mieux. Jouer les gendarmes, je ne pourrais pas le faire... Je serais plus type une tortionnaire, privilégiant la punition physique et mentale à haut degré pour que ça rentre dans le crâne... Mais je n'irai pas jusqu'à là... Du moins, le premier jour.

Arrivée à destination

Et bien et bien... Enfin! Un sans faute! Vous pouvez m'applaudir!... Qui applaudirait une personne qui a dévalé les escaliers sans se casser quelque chose? Bref! Là n'était pas la question. Que ce soit de regard surpris, de regard interrogateur, de regard neutre... Ou yeux clos, il fallait répondre à tous ces petites mirettes qui me fixaient. Surtout les personnes qui me regardaient de ces yeux-là.

Je me retournais doucement, croisant doucement mes bras pour faire genre que j'ai plus d'autorité que vous... Bien sur que j 'ai plus d'autorité que vous. En plus, mon sourire avait complètement disparu. Me voilà avec la jeunesse sous mes yeux. L'heure était assez tardive, je l'admettais... Alors je ne disais rien en rapport aux têtes peu éveillés qui vont me regarder pendant l'heure. Je m'avançais doucement vers cette chère estrade, puis je pris la chemise par le col très lentement, puis j'enfilais doucement, manche par manche, la chemise.

Et bien et bien... Me voilà en tenue de professeur. Nous allons pouvoir commencer le cours.

-Vous pensez que l'après-midi est finie? Que ce cours serait juste qu'une simple récréation ou une pause sieste?

Je lançais déjà les couleurs. Ils pouvaient faire ce que je venais d'énoncer... Mais ce sera suivi de la sentence, et comme expliqué avant, je n'étais pas du genre à donner que du copiage à faire. J'étais adossé au pupitre, toisant et balayant les élèves sans bouger la tête.

-En tout cas, c'est l'heure de commencer.

Je marquais un temps de pause, réfléchissant déjà à mes prochaines paroles.

-Vous ne m'avez jamais vu par ici, et c'est normal. Mon nom est Bâst Neith, mais vous pouvez m'appeler mademoiselle Neith, ou madame, ou Bâst, ou Bastet... Ou la chieuse qui fait cours d'histoire du duel.

Je leur offrais le choix, hein... J'étais quand même généreuse. Les codes de conduite, les civilités, je n'en avais rien à foutre.

-Comme vous voyez, je bride votre vision. Pour la simple raison que ce tableau qu'il y a derrière moi ne servira pas, et je n'ai besoin que d'oreilles attentives... Et que la lucidité est la blessure la plus proche du Soleil, comme disait Paul Eluard.

Je te sortais de ces références littéraires... Je suis une très grande folle. Au moins, j'étais cultivée. S'ils savaient déjà tout et qu'ils réalisaient que ce cours était inintéressants... Comment je ferais, moi? Pour ça que ces stores étaient baissés. Pour certain... C'est surtout pour avoir une meilleur note. Qu'ils ne soient pas distraits par la réalité de l'extérieur.

Mais je m'évadais dans mes pensées. Je décroissais doucement mes bras, pour les poser sur ce pupitre.

... Vous avez des questions en rapport aux cours d'Histoire du Duel et la méthode pédagogique? Je sais que cette matière est nouvelle, alors n'hésitez pas à sortir des questions pour satisfaire votre curiosité. Même! Cette heure sera dédiée à ceci.

Au fait... Cet histoire de soleil, c'était surtout pour moi et mon intolérance aux rayons ultraviolets. C'était ainsi que se concevait le monde. Je posais mes yeux sur quelques élèves: Le groupe des trois filles de tout à l'heure, puis le rouge qui s'ennuyait. Bien... Alors posez-moi ces questions, je suis rodée.
Revenir en haut Aller en bas


RUNNING BLIND ↓ Phantoms of you are burning inside me.

Show us your Kâ
Lèto ho Mykễnai

Messages :
687
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
2009/5000  (2009/5000)

MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Jeu 11 Oct - 8:29

J'suis en retard. J'suis en retard. J'suis en retard... Voila, ça c'est ce qui m'agite un peu tu vois... Cours de hum.. Histoire du Duel. Bon, il fallait que j'y aille, j'avais promis à Yûki que j'irais y faire un tour, et j'allais y'aller. En plus de toute façon je voulais suivre tous les cours possible, ouais c'etait comme les pokemons, attrapez les tous, tout ça, tout ça. Ça allait le faire, ça allait être cool vous allez voir. Je disais quoi moi déja ? Ah oui, le cours. La premiere porte que j'avais poussé était la porte d'un cours de biologie, non, non merci non.... Et ensuite ? La salle des profs. Heureusement une jolie prof aux cheveux roses m'avait indiqué la bonne salle. Au bout. A droite. A gauche encore. On allait essayé.

En panique j'avais donc poussé la porte a la volée et je regardais la salle. Ouais une prof l'air un peu bizarre et quelques eleves, pas beaucoup tiens... Bah c'était peut être l'horraire qui voulait ça, moi je m'en fichais je faisais mon plus beau sourire et je regardais la professeur attende qu'elle finisse de parler pour toussoter et lui dire gentiment. « Je suis desolé, je ne trouvais pas la salle. » J'étais un des etudiants étrangers ça devait passer non ?

Je souriais doucement a tous les gens dans la classe, me demandant pourquoi tout le monde etait disposé de maniere aussi disparate, alors que bon.. Une organisation en cercle ou en U. aurait été mieux. Ça se faisait peut etre pas dans ce coin du globe. M'en fichais... Hein. Oh, un grand sourire pour Asuka, et je m'asseyais a coté de Yûki.

« Salut beau dueliste ! T'endors pas je suis la. » En héros bien sur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alone-in-heaven.forum.st/t28-over-the-rainbow-j-andersen



Show us your Kâ
Isis

Messages :
522
Date d'inscription :
20/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
722/5000  (722/5000)

MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Jeu 11 Oct - 9:29

Est ce que c'était possible d'en arriver la comme ça a se fiche de tout ? Ben... C'était un peu le cas avec moi, je n'avais qu'a attendre que ce fichu cours commence... Et puis et puis on verrait, tout serait peut être plus facile aprés. Peut être. Et puis soudain des bras autour de moi. Je me sentais legerement mal a l'aise au depart mais je ne reagissais pas. J'avais reconnu l'odeur de parfum particulier de Mélody. Il n'y'avait pas vraiment d'aggression, c'était une amie, et elle comprendrait que si je ne réagissais pas c'était juste parce que mon inconfort lié aux contacts humains était trop fort en ce moment.

▬ Tu sais que tu m'as manqué, toi ? disait elle, et je souriais un peu pour seule réponse. Je manquais à beaucoup de gens. Je me manquais à moi même d'ailleurs. et toujours à moitié perdue dans mes pensées je remarquais à peine qu'elle bougeait ma besace, qui retombait donc mollement au sol, pour s'asseoir à coté de moi, non sans me demander une fois l'acte fait ▬ Oh... Excuse-moi, je me crois tout permis. Tu n'attendais personne, j'espère ? Ah, et avant que j'oublie ! Tiens, c'est pour toi.. Cette fois je souriais d'avantage, et une voix en moi me dit qu'il faudrait peut être parler.

« Non, la place était libre, ne t'inquiete pas. » Un petit sourire, non, je n'attendais personne, et je ne voyais pas de raison a mentir. Arquant un peu les sourcils je saisissais le disque qu'elle me tendait. Encore bien emballé, je ne pouvais que deviner ce que c'était. Le fruit de notre nouvelle colaboration. Cette pensée me faisait sourire, j'arrivais bel et bien à faire des choses utiles, interessantes. J'écrivais des chansons pour la jeune artiste montante, et visiblement elles lui plaisaient. Cette fois le sourire sur mes levres fut legerement plus doux, plus sincere. « Merci beaucoup. J'écoute ça dés que je rentre dans le dortoir et je t'envoie un SMS dés que c'est fait. » Meticuleusement je le rangeais dans une des multiples poches de mon baggy, oui, il serait toujours plus en securité que dans ma besace... a la quelle je ne faisais que vaguement attention.

Un bruit de chaise deriere moi, deriere nous, et je me retournais pour sourire à Asuka. Elle était de mon année, elle était sympathique, et meme plutot mignone alors bon. « Coucou ! » Comme quoi, je pouvais sortir de ma deprime un peu, pour sociabiliser. « Pourquoi tu nous derangerais voyons ! »

Je n'eus pas le temps d'en dire plus, la fille qui était au cinquieme rang venait de se lever et ... du coin de l'oeil je suivais son parcours... Strip tease a travers les rangs.. D'ailleurs, son uniforme ne tarda pas a atterir à coté d'Asuka, me valant un arquement de sourcils encore un peu... stupefait. Okay, alors on avait Jeremiah... Zayell qui nous traumatisais avec les chatons et maintenant ça. Et bien pourquoi pas. ça serait interessant au moins.

Tiens, la professeur ressemblait à un vampire et elle commencait a parler. J'écoutais, distraitement. Sortie de mes reveries quand Johan rentra de maniere fort peu... distraite et alla s'asseoir à coté de Yûki. Filles d'un coté, Garçons de l'autre... ? Ah ouais ben pourquoi pas. Et je reportais vite mon attention sur la prof au moment ou elle nous demandait si nous avions des questions. Bah.. Pourquoi pas écoute hein. Je levais doucement la main avant qu'elle ne me donne la permission de parler. « Est ce vous allez nous parler des duels des ombres? » Autant se mettre dans l'ambiance hein Luka. Bah... Aprés, je m'en fichais un peu du reste du cours moi. Oups. Desolée je voulais mettre personne mal à l'aise. Hum. L'aurait peut être fallu se taire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Lun 15 Oct - 15:07

Dans l'Obscur Temps de l'Histoire
Premier Cours

Il était devenu rare de voir son interlocutrice s'épanouir, et la jeune artiste n'en apprécia que davantage ce moment. Surprendre un sourire sur ce visage qui parfois semblait l'avoir perdu à tout jamais lui procurait un sentiment de victoire, et plus encore quand elle en était la cause. C'était la preuve que la vie ne l'avait pas détruite et qu'il restait un espoir de lui rendre sa joie passée. Ce ne serait pas chose aisée, l'idole n'avait pas mis longtemps à s'en apercevoir, mais elle ne désespérait pas d'obtenir des résultats concluants. Cette collaboration avait le mérite de lui apporter une preuve matérielle de son utilité, du fait qu'elle était encore en mesure de faire quelque chose de ses dix doigts malgré son apathie. Oui, cette demoiselle avait de nombreux talents dont elle pouvait être fière, et elle se devait de les cultiver.

Car même dans son état, elle en était toujours capable. Tel était le message que Melody voulait lui faire passer, et elle n'était pas mécontente de ce qu'elle en avait obtenu jusque là. Et puis, c'était aussi l'occasion de subvenir à d'éventuels besoins financiers. Elle ne s'en était donc pas privée. Elle adressa un sourire à Asuka qui venait d'entrer dans la pièce. Celle-ci comprendrait sans doute que, même si pour une fois elle s'était montrée ponctuelle, elle n'avait pu prévoir de s'asseoir à côté d'elle. Par chance, les élèves venus assister au cours n'étaient pas légions, aussi la reine du dortoir des bleus put-elle à loisir prendre place derrière elle. La musicienne renversa la tête en arrière de manière à pouvoir lui tirer la langue.

Depuis quand est-ce que tu me déranges, tu peux me le dire ? Si je t'entends encore une seule fois dire ce genre d'idiotie, tu seras privée de concert !

Une menace en l'air, bien évidemment, comme en attesta son sourire avant qu'elle ne daigne reprendre une posture plus adaptée. La savoir à ses côtés l'aida à se détendre – n'ayant pas l'habitude d'arriver à l'heure, elle était quelque peu anxieuse d'assister pour une fois au début du cours. Un début qui devait d'ailleurs rester dans les mémoires puisque celle qu'ils attendaient tous était déjà parmi eux, sans avoir jugé utile de le signaler toutefois. Mieux encore, elle avait choisi de les épier sous couvert d'un déguisement. Une bien étrange méthode pédagogique, mais ce n'était assurément pas la pire anomalie qu'ait connu la Duel Academy.

À la vérité, un tel comportement ne passait que péniblement la barre de la normalité dans un tel endroit, mais elle s'abstint de le faire observer. Si l'enseignante aimait l'originalité, sans doute ne serait-elle pas déçue. La plupart des étudiants n'étaient pas en reste, elle était bien placée pour le savoir. Elle dut néanmoins lui reconnaître un effort de mise en scène, qu'en sa qualité d'artiste elle ne pouvait que priser. Son discours fut en revanche plus commun, et ce malgré une volonté de sa part de faire forte impression. La guitariste se contenta d'écouter ce qu'elle avait à dire sans désserrer les lèvres. Sans interruption, l'étape des présentations n'en serait que plus vite achevée. La concentration vint toutefois à lui manquer, si bien qu'elle remarqua Johan avant même que celui-ci ne se soit annoncé.

Elle lui adressa toutefois un discret signe de la main pour lui souhaiter la bienvenue. Bien qu'elle n'ait jamais cherché à faire sa connaissance, le peu qu'elle savait de lui avait suffi à ce qu'elle lui porte une certaine estime. Sur invitation de la dénommée Bâst Neith, la voix de Luka s'éleva. Un frisson dévala son échine. Les duels de l'ombre, avait-elle dit ? La jeune femme ignorait de quelle manière sa parolière attitrée avait pu en entendre parler, mais cela ne lui disait rien qui vaille. Melody n'en connaissait pas tous les détails, mais prenait pour acquis que les pratiquants de cette obscure discipline étaient des individus peu recommandables.

À son souvenir, elle n'en avait entendu parler qu'une fois en d'autres termes. C'était à l'occasion de la lecture d'un livre d'histoire qui traitait de l'Égypte Antique, berceau du Duel de Monstres. Aussi crut-elle bon de poser une question à son tour. Sa main se leva de la même manière que celle de sa camarade avant elle, et sa voix lui fit écho sans attendre qu'on lui ait accordé le droit de parole. Entre les doigts de la main opposée tournoyait un stylo qu'elle avait sorti un instant plus tôt, exécutant des figures acrobatiques sans qu'elle n'ait pour cela besoin d'y jeter le moindre regard. Il était peu probable qu'elle ne l'ait sorti que pour s'occuper les mains, mais il n'était guère facile de connaître le fond de sa pensée.

Avez-vous prévu de nous parler des objets du millénaire ? Je crois que j'ai lu quelque part qu'ils étaient étroitement liés aux origines du duel. Est-ce que je me trompe ? J'avais essayé de dénicher d'autres livres qui en parlent mais c'est plus difficile que je l'aurais cru.

Ainsi, peut-être Luka pourrait-elle trouver une piste même en cas de refus. Ce n'était pas à elle de juger de ce qui était bon pour son amie, même si savoir qu'elle s'intéressait à ces rites occultes ne lui plaisait guère. Les élèves n'étaient venus qu'en petit comité, si bien que leur groupe de trois ne pouvait être qu'au centre de l'attention. Pour peu que la nouvelle institutrice ait été correctement renseignée à son sujet, les chances pour qu'elle écope d'un blâme étaient infimes, mais elle ne prendrait pas le risque de vérifier. Faute de mieux, elle dut se contenter de griffonner sur son bras un « sois prudente ! ». Luka avait déjà dû l'entendre si souvent qu'elle pourrait entendre la voix de son amie dans ses oreilles malgré son silence forcé.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Dim 21 Oct - 14:26

    Tiens donc. Luka avait l'air de bonne humeur aujourd'hui. Tant mieux, après tout. Asuka préférait largement la voir comme ça que dans ses moment de déprime. Remarque, c'était vraiment difficile de se morfondre lorsque Melody se trouve à côté. D'ailleurs, cette dernière la menaça de la priver de concert si elle reposait encore cette question. L'Obélisk sourit. Évidemment, elle savait bien que son amie n'était pas sérieuse et qu'elle ne mettrait jamais ses menaces à exécution. Puis ce fut ... L'entrée pour le moins originale de la prof. Asuka eut un léger sursaut lorsque l'uniforme atterrit à côté d'elle ; sur la table. Discrètement, la Blue repoussa, d'un geste de la main, la veste à l'extrémité de sa table. Au moins, cette nouvelle prof avait le mérite de faire dans l'original ... Pendant ce temps, Johan était entré et s'était dirigé vers la dernière rangée pour aller s'installer à côté de Jûdai. Ce qui n'était pas vraiment surprenant. Ces deux-là se ressemblaient et c'est encore plus flagrant lorsqu'ils sont ensemble.

    Enfin, ce fut Luka qui posa une question en première. Les duels des ombres ... ? Asuka fronça légèrement les sourcils. Elle avait déjà entendu ou vécu ça. C'était lors de sa première année si ses souvenirs sont bons. Mais elle n'alla pas plus loin. La jeune fille n'avait pas forcément envie de revivre certaines choses même en pensées. Melody enchaîna sur une autre question. Cette fois, elle parlait des objets millénaires. Ça aussi, ça lui disait vaguement quelque chose mais elle ne chercha pas plus loin. En fait, elle n'avait pas envie de se creuser la tête avec ça. Pour le moment, elle n'avait pas de question en particulier. Elle préféra donc attendre de voir si la prof répondait à celles déjà posées puis, elle verrait après si il y en a une qui lui vient à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas



Show us your Kâ
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1] Aujourd'hui à 3:45

Revenir en haut Aller en bas

Dans l'obscure temps de l'histoire [Cours 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alone in Heaven :: Salles de classes-
Sauter vers: