Partagez|

Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Mer 18 Juil - 22:08

Atem n’avait pas fait grand-chose de journée à part flemmarder chez lui en fait. D’ailleurs dans la tête de notre pharaon flemmarder était souvent synonyme de réfléchir, c’était presque à se demander quand sa cellule grise était au repos. Sa tête, voilà bien l’endroit où résidait sa plus grande force et puis même lorsqu’on est Roi, il est important de savoir réfléchir avant d’agir. Ainsi il n’était pas rare de le voir fixer le plafond sans bouger. Un peu comme dans un état second. A quoi pensait-il ? Très bonne question, bien peu de personne comprendrait les pensées d’un esprit ayant plus de 5000 ans. Le passé et le présent avaient tendances à un peu trop se mélanger à son gout d’ailleurs. Après être resté un bon moment dans cette position, notre jeune homme secoua la tête pour ramener ses pensées sur Terre. Il devait se faire à l’idée que sa vie était ici pour le moment. Mais la question était. Pourquoi n’était-il pas resté dans le monde des Esprit. Ne méritait-il toujours pas le repos éternel que tout grand Roi peut avoir ? Il soupira. Le destin le lui dirait bien, peut-être avait-il encore quelque chose à faire sur Terre. Se redressant, il passa sa main sur ses yeux. Il devait se bouger un peu, sortir ne pouvait que lui changer les idées et donc ne pas lui faire de mal. Son Puzzle se balança au bout de son cou. Ce dernier ne le quittait jamais hormis pour dormir. L’idée de le perdre était déjà difficile à supporter. Se levant il prit son deck qui était toujours posé non loin de lui lorsqu’il n’était pas directement sur lui. Ce que contenait ce dernier avait non seulement une valeur sentimentale mais il vaudrait mieux éviter que les cartes Divines ne tombent entre de mauvaises mains. Le mal avait assez fait des siennes au gout du pharaon. Même s’il ne prit pas son disque de Duel, il prit ses cartes. Duel ou non il devait les garder avec lui. Et le voilà dehors. Le soleil lui fit cligner les yeux, il était resté dans l’obscurité. Bon et bien direction le magasin de carte tient.

Lieu qu’il avait l’habitude de fréquenter, son propriétaire le connaissait à force de le voir errer dans le magasin sans jamais rien prendre. Comme si aucune carte ne l’intéressait. Il aimait cependant y venir. D’autres passionnés de ce jeu s’y rendent souvent, offrant ainsi des conversations agréable à entendre ou à y participer. Atem avait en effet un passe-temps un peu étrange quelque fois. Ecouter était la meilleure chose qu’il s’avait faire. Ainsi il n’est pas rare de le voir assit les bras croisés en silence et simplement écouter. Une fois sur place, il fit comme souvent le tour du magasin avant de s’arrêter devant le vendeur habituelle. La conversation s’engagea. Le Pharaon n’était pas timide au contraire et discuter était toujours agréable. Les Monstres, les Duel, les Cartes et même la pluie et le beau temps, tout était bon pour un sujet de conversation. Interrompu par une série de client qui faisait la queue pour passer à l’achat, le jeune Atem s’éloigna un peu. Allant se poser sur un des bancs mis à disposition, il se mit à regarder d’un œil discret les gens passant devant lui. Cela le faisait sourire légèrement. Ce jeu des ombres qui était un moyen de défense avant tout autrefois était désormais un jeu de carte accessible à tous. C’était presque ironique. Fouillant dans sa poche, il sortit une carte de son propre jeu, une carte particulière qu’il affectionnait pour diverses raisons. « Le magicien des Ténèbres ». Un murmure sortit de sa bouche, s’adressant à lui-même et à sa carte.

- Mahad… Es-tu une nouvelle fois avec moi dans ce voyage dans le temps ?

Si quelqu’un le voyait, il pourrait très bien le prendre pour un fou. Après tout ce n’est qu’un jeu non ? Pas si sûr. Du moins le Pharaon ne pouvait voir les choses ainsi après tout ce qu’il avait vécu. Savoir que quelqu’un de son passé pouvait être à ses côté peut-être quelque chose de rassurant non ? Cela parait normal. N’oublions pas qu’un Pharaon reste un être humain…


Dernière édition par Atem le Ven 3 Aoû - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


SerKyavante aux Kyah Bookyabs ♡

Show us your Kâ
Âamet Loueseni

Messages :
250
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
197/5000  (197/5000)

MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Jeu 19 Juil - 23:53

    Iinarika finissait son travail le vendredi après-midi, ainsi, elle ne restait pas dans l’académie mais rentrait toujours chez elle, pour voir ses amis, pour s’amuser, pour sortir, pour voir autre chose. L’académie était bien. Cependant, c’était toujours pareil, et elle n’avait pas encore eu l’occasion d’explorer l’île de fond en comble. Elle resterait sûrement un week-end un jour pour faire ça, peut-être même avec ses amis, avec qui elle pourrait faire une petite chasse au trésor, ou simplement s’amuser et découvrir des choses. Elle pensait notamment à Yuugi et la petite bande qui aimaient bien les aventures en général, et puis, Iinarika, elle aimait aussi.

    Avec son sac à main ainsi que son grand sac en tissus ou elle avait ses affaires, elle attendait le bateau. Il allait directement à Domino City et c’était pratique. Le prenant, elle attendait. Elle finissait par connaître quelques personnes et donc parlaient avec celles-ci, il y avait aussi des élèves qui rentraient parfois, un peu de tout, des profs… Il y avait souvent une ambiance bonne enfant sur le bateau, c’était toujours agréable, et puis, elle se sentait toujours nostalgique lorsqu’elle rentrait parce qu’elle passait toujours devant le magasin de carte du grand père de Yuugi et devant tous les magasins de cartes. Iinarika habitait directement en ville, près de ces magasins que Yami… Non… Atem, son pharaon fréquentait si souvent.

    Sortant du bateau lorsqu’il arriva à destination, elle marchait vers la ville. Ce n’était pas très loin et puis ça ne lui posait pas de problème. Elle était toujours aussi sportive. Elle aurait même bien aimé courir, mais de toute façon c’était pas trop possible avec ses sacs, et puis, il y avait beaucoup trop de monde dans Domino, dans les rues et ruelles pour faire ça. Elle regardait un peu les gens, les enfants, certaines personnes faisaient même des duels dans la rue, il y avait des gens avec des disques de duel… Un tournoi peut-être ? Elle n’était pas au courant, comme elle ne faisait pas encore de duel elle ne pourrait pas y participer. Pas encore en tout cas. Vu sa discussion avec Ryo, il était évident que dans quelques temps elle commencerait à s’entrainer. Peut-être demanderait-elle à Yuugi de jouer avec lui ? Elle aimerait tellement ! Elle avait même envie de jouer contre le pharaon… C’était tellement … rêveur… Oh… Bah tient… Elle était tellement ancrée dans ses pensées sur le pharaon qu’elle crut voir le pharaon en plus !

    Oh ! Elle recula un instant, bouche bée, surprise, et abasourdie… Mais c’était bien le pharaon ! Elle avait du mal à y croire ! Après avoir passé l’œil d’Oujat, il devait rester dans le monde des esprits. Tout son corps s’était arrêté, seul son cœur battait la chamade. Ses yeux étaient rivés sur son pharaon. Elle n’y croyait pas. Elle était bloquée, elle ne savait pas quoi faire… C’était tellement impossible… Bon dieu, il avait son propre corps apparemment ! Il n’était plus un esprit !

    Trop pressée, trop heureuse, tellement abasourdie, elle rentra dans la boutique de carte. Elle s’arrêta d’abord, admirant le pharaon, essayant de vraiment se rendre compte qu’il était là, pensant même à une hallucination. Elle espérait tant qu’il la remarque en fait… Elle espérait qu’il aurait tous ses souvenirs… Et surtout qu’il se souviendrait d’elle. Peut-être l’avait-il oublié qui sait ? Elle n’avait pas été si importante que ça… Elle souffla un bon coup. Elle était tellement émue de le revoir que des larmes coulèrent sur ses joues. Elle chuchota.

    « Pha… Pharaon… »

    Elle ne put s’empêcher de lacher son sac, et d’ensuite aller lui sauter dans les bras. Tout en pleurant et en lui susurrant comment il lui avait manqué, énormément manqué. Elle n’avait même pas le droit de faire ça à son pharaon, ses trois ans ne lui avaient pas fait oublier les bonnes manières avec le pharaon, mais elle était tellement heureuse, elle voulait physiquement se rendre compte de sa présence. Elle l’enlaçait.

_________________

Spoiler:
 

Anciens trophées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Ven 3 Aoû - 12:50

Alors que notre jeune Roi était totalement perdu dans ses pensées, quelqu’un le sortit de cet état second dans lequel Atem avait la fâcheuse habitude de rentrer lorsqu’il était seul. La manière de cette personne ne laissa d’ailleurs le jeune pas indifférent, quelqu’un lui avait littéralement sauté dessus et s’était décidé à ne plus le lâcher. Tenant bien fermement sa carte par réflexe sa vision ne vit qu’une chose de son « agresseur ». Une grosse touffe rouge. La première pensée qui lui effleura l’esprit fût bien sûr qu’un fan l’avait une nouvelle fois prit pour Yûgi et que cette dernière avait décidé de faire un gros câlin à son modèle. Ahah, tout faux ! Son visage affichant finalement un regard plus dépité que blasé pour finir. Quoi ? Ce n’est pas tous les jours qu’on vous appelle pharaon dans un magasin de carte ! Cette personne avait au moins eu le mérite d’étonner Atem, ne sachant trop quoi répondre sur le moment. Finalement, l’identité de cette personne ne fût plus un secret bien rapidement, c’était une jeune fille. D’ailleurs d’après ses souvenir il l’avait croisé avant qu’il ne retourne dans son passé pour retrouver ce qu’il était ainsi que son nom. Si un jour on lui avait dit qu’il allait de nouveau croiser sa route il ne l’aurait pas cru. D’ailleurs il ne pensait même pas revenir sur Terre à la base enfin bon… Finalement, quelques mots sortirent de sa bouche, montrant sa surprise bien que parfaitement conscient de qui elle était.

- Iinarika ? Qu’est-ce que tu fais ici ??

C’est vrai quoi, bonne question ! Pourquoi était-elle revenue au Japon précisément là où elle l’avait retrouvé la première fois ? Ne pouvant pas vraiment bouger, il se contenta de rester assis, le temps qu’elle remarque qu’il l’avait bel et bien vu et reconnu. Pas qu’elle soit spécialement lourde au contraire, mais le jeune Roi ne se voyait pas vraiment la soulever pour uniquement se lever. Ainsi tout en la regardant il continua. Parlant de façon beaucoup plus calme comme il avait l’habitude de le faire, la surprise étant passée.

- Voilà bien des millénaires qu’on n’appelle plus les gens ainsi.

Un léger sourire s’afficha sur son visage, montrant qu’il y avait un brin de plaisanterie dans sa phrase. Dans le présent, bien peu de personne le connaissait en tant que tel et le nommaient ainsi. Sans compter les personnes qui le connaissaient via le puzzle du millénium, cela se résumait principalement à Yûgi et toute la bande qui l’avait suivi dans l’Egypte Ancienne. Que dire de plus ? Il ne pouvait qu’attendre. Cette rencontre n’était pas vraiment prévue et les retrouvailles n’étaient pas son truc non plus. Tant de personnes croisaient sa route, tous gentils, tous ayant apportés plus ou moins leur aide dans sa quête. Ses années de vie communes avec Yûgi lui avait permis de vivre et voir tant de chose. Mais jamais il n’avait imaginé avoir la possibilité de retrouver toutes ces personnes une fois son objectif atteint. Sa quête avait pour but final lui faire quitter la Terre. Ainsi il attendit, finissant par ranger son Deck comme il put dans sa poche de pantalon. Ce dernier étant bien trop précieux à son gout pour risquer qu’il lui arrive quoique ce soit. Les voleurs de cartes ne sont hélas pas si rares que ça, même dans une boutique.
Revenir en haut Aller en bas


SerKyavante aux Kyah Bookyabs ♡

Show us your Kâ
Âamet Loueseni

Messages :
250
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
197/5000  (197/5000)

MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Sam 4 Aoû - 12:02

    Toujours contre lui, avec quelques larmes, Iinarika le serrait très fort, elle ne voulait pas le lâcher, de peur qu’il s’évanouisse dans une illusion et qu’il ne revienne jamais. Elle avait peur, peur… était-elle en train de rêvé ? Son touché avait tellement l’air réel. Elle se regretta de penser cela, car elle ne voulait pas qu’elle se rende compte qu’il s’agissait d’un rêve… Et ainsi, elle ne pourra attendre que quelques secondes avant de se réveiller. Etrangement cela ne marchait pas. Elle était toujours contre le pharaon. Elle ouvrait les yeux. Elle regarda son visage, non, il ne s’agissait pas d’un simple oreiller qu’elle serait trop fort, il était bien là, en chair et en os ! C’était incroyable !

    Ohhh ! Il avait dit son prénom ! Il s’en souvenait ! Elle ne put que sourire, elle en était terriblement heureuse que le pharaon se rappelait de la petite servante. C’était un honneur pour elle. Il semblait étonné, évidemment, il ne savait pas ce qu’elle faisait là et qu’elle habitait l’appartement juste en face. Elle le lâcha un peu, parce que bon, sur un banc, c’était pas vraiment pratique. Elle recula juste d’un pas, levant la tête, elle regardait son beau visage. C’était un rêve qui se réalisait. Elle trouvait qu’elle avait eut énormément de chance de prendre ce bâteau, de terminer à cette heure-ci, de marcher au lieu de prendre les transports en commun… Sinon elle l’aurait peut-être même loupé ! Ses bonnes habitudes venaient de crier victoire ! « Banzai ! ». Oui… Une expression japonaise… C’est qu’elle y prenait goût à force de côtoyer des duellistes toute la journée.

    « Cela fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas vu. Je suis ravie que vous vous rappeliez de moi, cela me fait extrêmement plaisir. Je ne pensais plus jamais vous revoir. Si je suis là, c’est parce que j’habite juste en face, Iinarika pointa le bâtiment ou se trouvait son appartement. Et je passais par là pour rentrer, comme d’habitude. »

    En fait, elle disait qu’elle était contente qu’il se rappelle d’elle, mais, c’était à se demander pourquoi il ne rappellerait pas d’une personne qui l’avait beaucoup aidé, lui avait montrer le chemin et avait été sa camarade pendant un bon bout de temps. Elle n’avait juste que peu d’estime d’elle-même, comme d’habitude. Elle s’attendait toujours à une petite remarque sur sa façon de l’appeler. Elle en avait l’habitude. Il lui sourit un peu. Elle, elle lui en fit un grand. Elle n’avait même pas fait attention, c’était juste sortit tout seul, un réflexe oral. Après tout, elle n’avait même pas réfléchit à comment l’appeler étant donné qu’elle ne savait pas qu’il était de retour.

    « Ah ? Oui c’est vrai, elle rit un peu il y a du monde en plus, désolée… Atem Sama ! »

    En fait, Iinarika n’en avait pas l’air, mais elle s’était surpassée pour appeler son pharaon par son prénom. C’était un grand manque de respect au Japon, et même en égypte antique d’appeler quelqu’un par son seul prénom. C’est pour cela qu’elle n’avait pas put s’empêcher d’ajouter le « sama ». Vénérant son pharaon, elle ne pouvait pas se convaincre de l’appeler autrement. Et puis, maintenant qu’ils connaissaient tous son prénom, elle se disait que cela lui ferait plaisir de l’entendre, pour lui faire comprendre qu’il est un être à part entière et pas seulement une ombre du passé. Iinarika voulait que son pharaon soit heureux, et pour elle, cela passait déjà à la reconnaissance de son prénom.

    « Vous étiez en train d’acheter des cartes ? »

    Un peu curieuse, Iinarika s’assise à côté de lui.

_________________

Spoiler:
 

Anciens trophées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Lun 6 Aoû - 13:53

Finalement Iinarika finit par le lâcher. Pour le coup, elle n’avait pas changé d’un pouce, Atem était prêt à l’affirmer. Un peu étrange d’un côté et de l’autre c’était rassurant pour notre jeune Roi un peu perdu entre deux mondes. Lorsqu’il était partit dans le royaume des esprits pour ne plus en revenir, il avait souhaité que toutes les personnes qu’il avait connu aille de l’avant et réussissent leur vie. Mais retrouver quelqu’un qui n’avait pas vraiment changé malgré le temps et les années, le pharaon avait l’impression d’être moins à côté de la plaque comme qui dirait. Ainsi il croisa les bras tandis qu’elle répondait au pourquoi du comment elle était ici. Alors comme ça elle n’habitait pas loin d’ici ? C’était presque étrange qu’ils ne se soient jamais croisés jusqu’à maintenant alors, vu qu’il avait pour habitude de trainer dans ce magasin de temps en temps pour passer le temps. Heureuse qu’on se souvienne d’elle ? Atem avait pour habitude de ne pas oublier ceux qui sont proches de lui où qui l’ont aidé, à moins que sa mémoire soit une nouvelle fois affectée, mais ça c’est une toute autre histoire. Finalement elle changea d’appellation, laissant le pharaon de côté pour laisser place à son prénom. Ah oui.. il avait tendance à oublier les tradition de ce pays, ces histoires d’impolitesse avec nom et prénom. Changer de culture du jour au lendemain n’était pas une mince à faire, sans compter qu’il ne disait que son prénom à chaque fois, au diable la politesse et le nom de famille. Finalement, s’asseyant à côté de lui elle lui demanda s’il était en train d’acheter des cartes. Relevant la tête pour regarder le magasin dans son ensemble il répondit.

- Hm.. pas vraiment. On ne peut pas vraiment dire que je souhaite beaucoup toucher à mon jeu actuel. Mais je suis toujours à la recherche de bonnes cartes ça ne se refuse pas.

Une nouvelle fois un sourire vint appuyer ses paroles. Les cartes ont pouvait dire que c’était son truc, son point de rattache à ce monde. Déjà à l’époque lorsqu’il avait fait une sortie avec Anzu, il avait retrouvé le sourire lorsqu’ils avaient mis les pieds dans une boutique de carte. Finalement il décroisa ses bras pour se lever, se tournant vers elle.

- Et sinon ? Qu’as-tu fais durant tout ce temps ? Je ne me rends pas compte du temps qui s’est écoulé.

Quand on est dans le monde des esprits, le temps n’a plus aucune importance. Plus rien ne vous attend après tout, ce n’est que la fin de votre vie, le repos éternel que vous avez gagné durement. Mais le voilà de nouveau dans ce monde où le temps a de nouveau toute son importance. Décidément, il ne savait pas trop ce qu’il avait fait au destin mais ce dernier prenait apparemment un certain plaisir à lui faire traverser les âges et pourtant il n’est qu’un jeune homme n’ayant même pas la vingtaine. La mémoire lui était revenu, il savait ce qu’il était, les périples qu’il avait vécu mais il était encore un être flou à l’âge encore incertain. Quelles années de sa vie compter ? … Atem secoua la tête. Il fallait perdre cette fâcheuse habitude de tout le temps réfléchir. Pour ne pas montrer le trouble interne dans lequel il avait l’habitude de se mettre il enchaina.

- Sortons. Cette boutique est agréable mais il y a bien trop de monde pour une discussion correcte.

Les mains dans les poches il se dirigea vers la sortie. Avant de partir, il adressa un léger signe de la main au vendeur, ce dernier lui répondant de la même manière avec un sourire. Il se retrouva dehors. L’air était plutôt chaud, bien plus chaud quand la boutique climatisé.


Dernière édition par Atem le Dim 12 Aoû - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


SerKyavante aux Kyah Bookyabs ♡

Show us your Kâ
Âamet Loueseni

Messages :
250
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
197/5000  (197/5000)

MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Sam 11 Aoû - 11:18

    Lorsqu’elle se reculait, elle admirait son si beau visage. Aucun changement, aucun. Il était toujours tellement intemporel et il avait toujours cet air royal bien qu’il n’était plus un pharaon. C’était tellement reposant pour elle de voir son visage, voire même parfois un peu stressant car elle devait refaire attention à ce qu’elle faisait. Enfin… En ce moment précis, ce n’était pas vraiment ce qui lui traversait l’esprit. C’était simplement un seul mot, un seul concept : la joie. Le revoir. C’était inoubliable. Jamais elle ne pourrait se permettre d’enlever ce beau moment de son esprit. Il n’avait pas l’air de ne pas apprécier son joli « surnom ». Elle le savait, il lui avait parfois demander de ne pas être aussi formelle, aussi polie avec lui, car il n’était désormais plus le pharaon, mais elle ne pouvait pas. Elle était toujours obligée, dans son subconscient de l’appeler « Atem Sama ». C’était déjà un net progrès. Elle voulait continuer plus loin que ça.

    Oh ? Tient ? Oui, évidemment, elle devait s’en douter, c’était son pharaon après tout, et elle ne voyait pas pourquoi il allait changer ? Son deck était très puissant, et puis, c’était un peu le deck phare, c’était vraiment le symbole du pharaon, sans oublier le magicien et la magicienne des ténèbres, ses cartes pièges et magiques… Elle ne le voyait pas changer de deck, sauf peut-être une ou deux cartes, mais c’est tout. Oh mais oui c’est vrai ! Elle devait lui parler de ses ambitions de jouer au duel de monstre pour s’amuser. Elle hésitait un petit peu, de peur qu’il veuille la combattre en duel. Enfin, elle pouvait hésiter mais de toute façon, elle n’avait pas encore son deck et elle attendait le retour de son ami Ryo Marufuji.

    « Oui, je m’en doutais, votre deck est très bien. Il est parfait. Elle lui sourit. Au fait… Je voulais vous dire que moi aussi je vais commencer à jouer aux cartes. J’ai rencontré quelqu’un, un ami à moi il m’a proposé de m’aider à faire un deck. Oh d’ailleurs, j’ai une carte à vous montrer, ca sera la carte phare de mon deck. Je pense que ça peut vous intéresser, vous aimez beaucoup les cartes. »

    Elle voulait lui montrer absolument lui montrer cette carte, elle ouvrait son sac et lui montrait sa jolie carte. C’était un beau phoenix. Il était plutôt puissant. Elle lui tendit et le laissa la prendre. Elle lui faisait entièrement confiance de toute façon. Ce n’était pas comme le type dont elle avait oublié le nom qui avait jeté ses cartes d’exiodia. Comment un vulgaire humain idiot avait-il pu faire cela à une personne considérée comme un dieu ? Quelle honte ! Elle aurait tellement voulut aider son pharaon à ce moment-là, mais elle n’était pas présente, et encore en apprentissage en egypte.

    « Cela fait trois ans que vous étiez dans ce monde pharaon. Moi ? J’ai fais énormément de chose. Et ce monde à bien évolué. Il y a une académie qui existe, la « Duel Académie » pour entrainer des duellistes, je me suis laissée tentée par le poste d’infirmière que j’ai eu grâce à Seto Sama. C’est là-bas que j’ai rencontré la personne qui m’aide, il s’appelle Ryo Marufuji, c’est un très bon dueliste aussi. J’ai acheté un appartement à la suite de votre départ. »

    Evidemment, pour elle, personne n’était meilleur que son pharaon pour les duels. Il se leva. Oui, c’était une bonne idée qu’ils s’en aillent d’ici maintenant, au moins, ils pourraient se parler dans un endroit un peu plus intime qu’une boutique. Elle lui sourit, le suivant.

    « Est-ce que je peux vous inviter chez moi ? »

_________________

Spoiler:
 

Anciens trophées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Ven 24 Aoû - 20:33

Finalement, dès que le jeune homme énonça l’idée qu’il ne désirait pas changer de jeu, la jeune femme réagit aussitôt, comme si elle était obligée d’approuver les paroles du jeune homme. Atem garda le silence, la laissant parler. De toute manière il n’avait jamais vraiment eut pour habitude d’être hyper bavard. Finalement elle sortit une carte pour le lui tendre. Bien sûr la curiosité piqué au vif en entendant qu’elle comptait faire un Deck pour jouer elle aussi et que cette carte serait la carte phare de son Deck. Il prit doucement la carte qui lui était tendu. Il n’y avait pas à dire, le duel de monstre était une passion chez cet homme. Observant cette carte qu’il n’avait jamais eu l’occasion de croiser encore, il resta quelque instant en silence à la regarder. Comme si cette carte pouvait démontrer tant de chose sur elle et sur la personne qui la possède. C’était un peu le cas d’ailleurs. Finalement il lui redonna la carte toujours avec le sourire.

- Voilà une carte intéressant que je n’ai jamais croisée jusqu’alors. N’oublie pas de faire un bon jeu autours de cette dernière ainsi tu pourras gagner. J’ai confiance sur ta façon de traiter des cartes de toute manière.

Il avait toujours pour habitude de laisser quelques conseils lui échapper, surtout lorsqu’il avait quelqu’un qui débutait en face de lui. Même si ce dernier devait très certainement ne pas être utile, n’importe qui d’intelligent aurait l’idée d’équilibrer son jeu pour pouvoir réussir. Il soupira légèrement, certains tics chez lui avaient décidément du mal à disparaitre. D’ailleurs, Iina annonça que cela faisait trois ans qu’il était dans le monde des esprits. Devait-il se dire déjà ou seulement ? Dans le cas de notre pharaon, il se disait que tant de choses pouvaient évoluer en trois ans, tandis que lui était revenu une nouvelle fois au point de départ. Même si la jeune femme aux cheveux roux n’avait pas changée physiquement, elle avait évoluée, en maturité dans sa vie, bref tout ce qui fait une vie normal en somme. Il baissa légèrement la tête pour regarder le trottoir qui était sous ses pieds. C’était tout de même quelque chose d’avoir des années de retard.

- Ah désolé je suis un peu en retard avec toutes années qui défilent de façon si étrange.

Finit-il par lâcher. C’est vrai que maintenant que le Duel de Monstre s’était d’autant plus généraliser, il y avait d’avantage de systèmes fait pour aider les nouveaux duellistes à progresser. Surtout que d’après ce qu’il avait compris il y avait maintenant une Académie pour ? Et bien.. le monde évolue bien vite. Trop vite peut-être ? Finalement il releva la tête. Chassant bien rapidement toutes ses pensées de son esprit pour sourire à nouveau naturellement. Allez chez elle ? Atem fût plutôt surprit de la proposition de cette dernière, d’ailleurs son expression ne le cachait pas. Finalement il se reprit bien vite.

- Pour être franc j’avais pensé à boire un verre sur une terrasse.

Si encore la météo était mauvaise, rester dehors n’aurait pas été une solution envisageable. Mais le temps ne semblait pas être prêt de changer. Tournant la tête vers un petit café un peu plus loin où plusieurs personnes étaient en train de boire un coup à l’ombre. Il continua.

- Allez, pour toutes ces années à ne rien faire je t’invite. Il sera dommage de ne pas profiter de ce temps.

Il attendit en silence finalement. Il souriait, voulant montrer sa bonne humeur et garder la bonne ambiance qui s’était installée. Après la jeune femme était en droit de refuser et garder son idée initiale, Atem n’était pas du genre à imposer quoi que ce soit bien qu’autrefois toutes ses paroles étaient exécuté automatiquement. Une nouvelle fois son regard se perdit dans le décor autours de lui, il avait envie de lui poser des questions sur les gens qu’il avait connu avant de disparaitre. Et pourtant il s’était juré de les laisser en paix. Une nouvelle fois le Roi se perdit dans ses pensées, chose qu’il avait pris l’habitude de faire à force d’être un esprit. Mais maintenant, il était bel et bien dans le monde réel.
Revenir en haut Aller en bas


SerKyavante aux Kyah Bookyabs ♡

Show us your Kâ
Âamet Loueseni

Messages :
250
Date d'inscription :
01/06/2012

J'suis un dueliste moi !
Réputation:
197/5000  (197/5000)

MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Ven 12 Oct - 22:32

    Il avait l’air un peu embêté parce qu’elle avait réagi de suite lorsqu’elle avait acquiecer ce que disait son pharaon. Pensait-il qu’elle jouait trop la servante ? Pourtant elle avait bien dit ce qu’elle pensait, décidemment, elle était toujours aussi maladroite verbalement. Elle n’espérait que cela ne l’ait pas fâché. Elle avait la mauvaise habitude de vexer parfois les gens qu’elle aimait trop en disant des bêtises. Elle ne devrait pas être aussi bavarde. Et ce n’était pas ce genre de choses qui allaient faire un peu plus monter son estime d’elle-même. Apparemment il venait d’oublier dès qu’elle lui avait tendu une carte, une jolie carte en plus, il semblait d’un coup passionné, normal pour le pharaon qui aimait beaucoup les cartes.

    Ah, évidemment qu’il ne connaissait pas cette carte, il s’agissait d’une nouvelle, et même si elle ne l’était pas, il ne pouvait pas tout savoir sur toutes les cartes. C’est alors qu’il commençait à lui donne deux ou trois petits conseils. Oui, évidemment qu’elle allait faire ça, et puis en plus elle avait assister à pas mal de duels de monstre, alors elle connaissait pas mal de cartes, de stratégies et avait Ryo pour l’aider. C’est alors qu’il lui dit quelque chose de remarquablement gentil. Il avait raison évidemment, mais elle pouvait s’empêcher de rougir un petit peu.

    « Merci, c’est gentil, je suis contente que vous ayez confiance en moi, j’aurais été triste du contraire. elle lui sourit gentiment, ce n’était pas méchant ce qu’elle disait. Même si cela m’angoisse, j’espère avoir un jour l’honneur de faire un duel avec vous. Mais en toute amitié, jamais je ne pourrais rivaliser »

    Pour une des rares fois, Iinarika lui révélait qu’elle stressait si maintenant il lui demander un duel avec elle. Encore une fois, elle n’espérait pas le vexer. Oh, et puis, voila que le pharaon commençait à s’excuser. Elle rougit, mais pourquoi il disait désolé, mais non voyons, évidemment que ce n’était pas sa faute. Il avait le droit au repos, et elle se sentait aussi triste pour lui qu’il doive revenir ici. Il n’y était sans doute pas préparé. Il n’avait sans doute jamais espérer de nouveau vivre au Japon. En y pensant, il n’avait jamais cherché à la contacter, car, elle avait compris qu’il était là depuis un petit bout de temps quand il avait salué le vendeur. Boh elle ne se sentait pas spécialement vexée, après tout, elle restait juste une gentille servante. Elle lui mit timdement une main derrière son dos, voulant le rassurer.

    « Ne vous en faites pas, je suis sûre que maintenant vous allez vivre une vie normale. »

    Il y a 3 ans elle n’aurait jamais été capable de lui toucher le dos, elle espérait qu’il verrait les progrès qu’elle avait fait dans sa relation par rapport au pharaon, et surtout ses relations sociales, car avant c’était plutôt moyen. Elle lui fit un sourire. Elle allait l’aider à rattraper ces années de retard, elle ne le lui avait pas dit, mais, elle était sûre qu’il avait compris. C’est lorsqu’il lui proposa de venir chez elle qu’il fut surprit. Elle se demandait bien pourquoi. Oui… Enfin, elle avait un appartement correct… Oh apparemment il préférait la chaleur et que… Il voulait boire un verre avec elle ? Elle se prépara à parler pour l’inviter, elle n’allait pas faire payer son pharaon, c’était elle qui l’avait accoster en plus. Et là paf il l’invita ! Oui, paf, en fait, elle sourit, parce que son pharaon grandit, ils avaient été au même stade des relations sociales et le voila maintenant qu’il invitait une fille à boire un verre, évidemment qu’elle le voulait, elle accepta avec ferveur.

    « Oh, j’accepte avec joie ! Et puis je peux toujours vous montrez ou l’habite plus tard. »

    La bonne humeur de son pharaon accentuait la sienne. Elle n’acceptait pas parce qu’il était pharaon, au contraire, elle aurait refusé en tant normal, qu’il gaspille son argent pour elle, mais, cela lui tenait à cœur et à Iinarika aussi, alors pourquoi ne pas simplement laisser parler son cœur qui lui disait d’accepter cette demande. Ainsi, ils se rendirent tous les deux vers la terrasse d’à coté. Iinarika essayait de marcher à ses côtés, et par derrière lui comme elle avait prit l’habitude de le faire par le passé, car il était avec ses amis, et elle ne restait qu’une servante. Ce temps était résolu, et elle était prête à faire tous les efforts du monde pour cela.

_________________

Spoiler:
 

Anciens trophées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Show us your Kâ
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika] Aujourd'hui à 9:34

Revenir en haut Aller en bas

Parce que le passé vous rattrape toujours [PV: Iinarika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alone in Heaven :: Les commerces-
Sauter vers: