Partagez|

Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith] Sam 23 Juin - 16:21

▬ Bagarre Nocturne ▬


La nuit…. C’est magnifique vous ne trouvez pas ? Des ténèbres partout, l’obscurité dominant le monde, cela à un certain charme qui n’échappe pas à de nombreuses personnes. Et parmi elles se trouvent Yuu Mizuki. La jeune demoiselle était assise sur un muret et observer le vaste ciel étoilé, perdue dans ses pensées elle ne faisait pas attention à ce qu’il se passer autour d’elle. Une seule personne remplissait les songes de la jeune fille, Ryo Marufuji alias Kaiser. La veille elle venait d’avoir un rendez-vous avec lui et cela avait été un des plus beaux jours de sa vie, en même temps ses journées ne pouvaient qu’être belles en voyant le beau garçon à la chevelure bleuté. Elle s’envoler sur un petit nuage lorsqu’elle le voyait et qu’elle lui parler, son cœur battait des records de battements par minute et elle n’avait jamais autant rougit de sa vie qu’en sa présence.

Bref vous l’aurez compris Yuu l’aimer. Tandis qu’elle était perdue dans ses pensées un groupe de personnes malintentionné se rapprocher de plus en plus de la jeune demoiselle. Le petit groupe voyant qu’elle avait la tête ailleurs décida de l’attaquer par surprise et malheureusement il réussit. Yuu sentit son corps quitter le muret et se faire plaquer au sol avec violence, juste après on était en train de la matraquer de coups. Retrouvant vite ses esprits, la jeune demoiselle attrapa les poings de son adversaire et ramena ses jambes vers elle afin de le pousser en arrière tout en tirant sur ses bras. Un peu plus de force et…. Craquage. Oups ? Les bras de l’homme venaient de se briser et il poussa un hurlement à réveiller les morts. La petite demoiselle le poussa sur le côté afin de se relever et se mis à affronter les autres membres du groupe.

Coups de poings dans l’estomac, coup de pied dans les bijoux de famille, plaquage de tête contre le sol…. Ouh ça faisait mal hein ? Ben il fallait pas venir l’embêter alors qu’elle était plongée dans de magnifiques songes ! Tandis que la jeune fille était en train de mettre au raclé au gang elle se fit surprendre par derrière et un type lui bloqua les bras. Zut ! Elle se fit de nouveau marteler de coups et son visage se mit à saigner. Arg ! Il fallait qu’elle se sorte de là mais l’autre la tenait fermement et elle n’arrivait pas à se dégager, zut ! C’est alors que le type qui lui donner des coups depuis tout à l’heure sortit une barre de métal et la regarda avec un sourire remplie de sadisme. Ça sentait mauvais.

A force de se prendre des coups sa tête saignait, ses vêtements étaient déchirés et elle saignait un peu partout. Ses forces commencé à lui manquer en plus… Mais voilà que le type à la barre venait d’avoir un moment d’inattention ! Hop un violent coup de tête et assommer par terre. Cela eut pour effet de surprendre l’autre et Yuu pu enfin se dégager. Elle ramassa la barre métallique et rendit la monnaie de leur pièce aux types. Quelques minutes plus tard une dizaines de corps gisaient au sol autour d’elle. La petite fille était essoufflée et elle laissait pendre son arme comme si elle n’avait plus assez de force pour la tenir. Ce qui n’était pas tout à fait faux, elle avait perdu beaucoup de sang et avait dépensé beaucoup d’énergie. Elle devrait vite rentrer pour arrêter l’hémorragie ou sinon elle allait y passer. Yuu se retourna et constata qu’il restait une personne, sauf que cette personne ne semblait pas vouloir l’attaquer, on aurait même dit qu’elle avait juste était un spectateur et qu’elle venait d’arriver il y peu et serait resté surprise face à la scène. Enfin j’utilise le féminin mais c’était bel et bien un homme qui faisait face à Yuu Mizuki. Et même plutôt beau.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith] Dim 24 Juin - 13:00

Il n'y avait pas grand chose à faire aujourd'hui, l'année scolaire venait à peine de commencer et je n'avais pas encore donné de devoirs à mes élèves. Du coup je pouvais faire ce que je voulais de mes soirées. J'avais fait un tour au bar, retrouver des amis mais je m'étais vite ennuyé. Pourtant j'aurais dû me douter que sortir avec des gens en couple me ferait plus de mal que de bien, mais que voulez vous... J'avais pris sur moi pendant le reste de la soirée, plongé dans une encyclopédie de 600 pages sur les grenouilles. Ma vie était passionnante n'est-ce pas ? Mais ne croyez pas qu'elle se résumait à trois crapauds faisant du tricycle sur la pyramide de Gizeh, c'était juste un air que je me donnais. Paraitre blasé sans arrêt n'attirait pas forcément la sympathie des gens.
Je n'avais pas attendu bien longtemps avant de quitter le bar, mes amis avaient eu l'air surpris mais je n'en avais strictement rien à carrer. Ils pouvaient bien penser ce qu'ils voulaient je n'en avais que faire.

Je trouvais la ville plutôt angoissante la nuit, les bandes nocturnes étaient de sortie comme d'habitude et les hauts immeubles donnaient un aspect oppressant aux ruelles. Alors que mes pas me menaient jusqu'à chez moi des cris se firent entendre. En général je ne me mêlais pas de ces histoires, mais en l'occurrence, cela pourrait animer un peu ma soirée. Je n'avais pas le droit de taper mes élèves mais rien ne m'empêcher de me faire la main sur des racailles.
Rapidement je trouvais la source des cris, mais tout semblait déjà terminé à mon arrivé. J'affichais un sourire en coin en voyant la gamine qui se tenait au dessus des corps d'une dizaine de jeunes. Elle semblait bien amoché, la nuit avait sans doute été difficile pour elle. Quelle idée aussi de trainer dans les rues quand on est si jeune. Personnellement j'ai jamais eu de problème, mon physique particulier tient les gens à bonne distance en général mais bon... Une jeune fille... je la reconnaissais d'ailleurs, elle étudiait dans mon école, mais son nom m'échappait.

Elle s'était plutôt bien débrouillé, mettre à terre dix petits monstres n'était pas chose aisé que n'importe quelle gamine pouvait faire. Je m'approchais d'elle d'un pas assuré, tenant fermement mon encyclopédie dans la main. Derrière elle, un jeune commençait à se relever, mais avait qu'il ne puisse prononcer un mot il se retrouva inconscient sur le sol. Je lui avais asséné un bon coup d'ouvrage du 17ème siècle et ça n'avait pas eu l'air de lui plaire.

« Alors, le poids de la connaissance est plus lourd qu'on l'aurait pu croire n'est-ce pas ? »

Mon sourire s'intensifia, faisant jaillir mes dents d'un blanc éclatant. Non je ne faisais pas de la pub pour du dentifrice, mais ma réplique m'avait plu. Et puis... c'était vrai, ce livre pesait une tonne.

« Bon, maintenant que notre ami a été terrassé par les grenouilles, pourrais-tu m'expliquer ce qu'il s'est passé ? »

Elle avait l'air mal en point tout de même, peut être devrais-je l'emmener à l'hôpital pour se faire soigner... Je m'abaissais devant elle, remarquant une plaie sur sa jambe et d'un vaste mouvement j'entourais sa blessure d'un mouchoir blanc qui se trouvait dans ma poche. Evidemment je ne l'avais pas utilisé préalablement, je ne suis pas dégueulasse tout de même...
Le mouchoir commença à s'imbiber de sang et je fis passez ma langue sur mes lèvres. Il fallait bien que j'entretienne cet apparence de vampire après tout.

« Appuies toi sur moi ! Tu as besoin d'aller à l'hôpital ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith] Dim 24 Juin - 13:54

▬ Un Homme? Que me veut-il? ▬

Yuu observait l’homme en face d’elle, il avait l’air beaucoup plus âgé qu’elle bien qu’il était assez loin et sa vision dans la nuit n’était pas très perfectionner, elle n’était pas un être capable de voir parfaitement dans le noir après tout. Prudente elle resserra son emprise sur la barre en fer qu’elle avait dans les mains et la releva prête à frapper au premier signe d’agression de la part de l’inconnu. Il y avait des bourrés et des violeurs / pédophiles qui traîner dans les parages la nuit après tout. M’enfin pour les bourrés c’est pas très compliqué, un bon coup sur le crâne et ils étaient direct assommé. Quant aux violeurs il suffisait de les appâter et d’ensuite les frapper lorsqu’ils pensaient avec réussis leur coup, enfin je vous rassure c’est avant qu’ils ne la touchent d’une quelconque façon hein.

Yuu avait tout de même sa fierté, elle refusait de se faire toucher par qui que ce soit, les gens autre que le Kaiser n’était pas digne de la toucher. Alors si vous la touchez elle ne risque pas d’apprécier du tout et il ne va pas falloir vous étonnez que vous vous preniez un coup ou autre. L’homme se rapprochait de plus en plus d’elle d’une démarche plutôt calme. La jeune demoiselle restait sur ses gardes en tenant toujours fermement sa barre de métal et avant qu’elle n’arrive à comprendre quoique ce soit le type avait disparu. Yuu entendit un bruit puis un «Ourgh » derrière elle, elle se retourna et vit que l’homme venait d’assommer un des types qui étaient censé être inconscient depuis un moment déjà. Zut ! Elle avait perdu beaucoup trop de sang et elle n’avait pas assez fait attention, et son attention s’était d’autant plus amoindrie qu’elle n’avait presque pas vu l’homme passer derrière elle. S’il avait voulu lui faire du mal elle n’aurait pas pu résister. Quoique rien ne lui disait qu’elle n’était pas la suivante.


« Alors, le poids de la connaissance est plus lourd qu'on l'aurait pu croire n'est-ce pas ? »

C’était qui ce type ? Il avait un gros bouquin sous les bras et il lui rappelait vaguement quelque chose. Sa blague n’était pas vraiment mauvaise mais cela n’intéresser guère la jeune demoiselle, elle se fichait complètement de l’humour. Plus elle regardait l’homme plus ce dernier lui disait quelque chose, Yuu essaya de fouiller dans ses souvenirs lorsqu’elle fut prise d’un vertige et qu’elle vit la terre tourner tout autour d’elle. Elle s’appuya sur sa barre en fer pour garder l’équilibre et éviter de se vautrer devant l’homme dont elle ne savait toujours pas s’il était dangereux ou non. Ce dernier lui faisait un sourire éclatant et la petite demoiselle se dit que ce n’était pas le moment de flancher. Elle devait être prête à se défendre en toute circonstance, et puis ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait dans cet état, il lui était même arrivée pire.

« Bon, maintenant que notre ami a été terrassé par les grenouilles, pourrais-tu m'expliquer ce qu'il s'est passé ? »

« Ça te regarde pas. »

Ben quoi ? Vous vous attendiez à autre chose de la part de Yuu Mizuki ? Elle n’allait tout de même pas raconter sa vie au premier type qu’elle croiser, même si ce dernier l’avait aidé elle était bien trop fière pour le reconnaître et le remercier. Après tout elle aurait très bien pu s’en sortir toute seule… La jeune demoiselle fut à nouveau prise d’un vertige et elle en lâcha l’arme qu’elle tenait dans les mains. Arg ! Il était violent celui-ci, elle devait se vider de son sang beaucoup plus rapidement que prévu. Elle devait rentrer pour se soigner sinon elle allait y passer. Ce type lui avait fait perdre un temps précieux ! Elle s’apprêtait à s’en aller en poussant le type au passage mais ce dernier s’était abaisser et venait de lui enroulé quelque chose autour de la jambe. Frustrée qu’on la touche ainsi Yuu voulu lui donner un violent coup de pied dans la partie sensible des hommes mais alors qu’elle avait commencé à exécuter son mouvement ses forces vinrent à lui manquer et elle lui tomba dessus.

Très… Charmant. La petite demoiselle voulut se dégager mais elle n’en avait plus la force. Elle sentit son esprit s’en aller de plus en plus et sa vision devenait légèrement floue, elle avait besoin de se faire soigner au plus vite sinon elle allait vraiment y passer. Malgré sa grande fierté elle espérait au fond d’elle-même que le type sur lequel elle était désormais allongée de tout son long ? Enfin elle était tout du moins tout contre lui et risquait d’ailleurs de glisser vu qu’elle n’avait plus la force de tenir debout. Enfin bref je disais qu’elle espérait tout de même que ce type ne lui voulait aucun mal et même si elle ne voulait pas y penser tant cela blesser sa fierté, qu’il allait l’aider. Après tout elle ne voulait pas mourir… Pas maintenant tout du moins.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith] Dim 1 Juil - 16:18

La jeune fille semblait plutôt acharnée, le genre de personne qui n’aime pas demander de l’aide parce qu’elle pense qu’il s’agit d’une preuve de faiblesse… ou alors que les autres ne sont pas dignes de lui parler. Je poussais un long soupir lasse en donnant un coup de pied dans une tête qui se trouvait à portée de chaussure. Oups… pris dans mes pensées je venais de taper un gosse à terre, je n’aurais sans doute pas dû. Rohh puis bon les gosses ça se multiplie très vite après tout.

« C’est de cette manière que tu parles aux gens ? Humm… je devrais sans doute te laisser te vider de ton sang comme une pauvre merde sur le bitume. »

C’était une idée ça, les gosses étaient vraiment irrespectueux, ça donnait envie de leur mettre des claques mais bon, je n’allais pas me salir. Elle était toute pleine de sang.
Et la voilà qui me tombe dessus, je fais un pas de recule et la soutiens avec un bras. Elle n’était pas bien lourde après tout. Machinalement, je la pris dans mes bras, ignorant la violence de ses mots. Il fallait la soigner, elle n’allait pas mourir de ses blessures, mais je n’allais tout de même pas la laisser comme ça dans la rue.

« Bon je t’emmène à l‘académie, au moins tu n’auras pas droit aux questions habituelles des hôpitaux. Et fais bien attention, si tu me traites de pédophile, je te mets à la poubelle et je me casse. Et je ne rigole pas ! »

La nuit était vraiment étrange pour le coup… même les animaux agissaient bizarrement. Une nuée de chouettes passa au dessus de nos têtes, pourtant elles étaient plutôt solitaire mais qu’importe, le pire allait arriver. Voilà que les chouettes commençaient à se soulager et face à ce danger répugnant venu d’en haut, je n’eus d’autre choix que de courir dans les rues tout en transportant la guerrière dans mes bras. Ces saletés d’oiseaux semblaient nous poursuivre jusqu’à ce que j’arrive devant la partie de l‘académie réservée aux profs. Nous l’avions échappé belle.

« Si tu peux éviter de faire du bruit ça serait sympa, les élèves n’ont pas le droit de venir ici normalement, je fais une exception pour toi. »

Oui je l’avais reconnu dans la lumière des couloir, il s’agissait de Yuu je ne sais plus quoi, elle avait un cours avec moi, mais je ne la connaissais pas plus que ça. Je trouvais ça étrange pour le coup de la trouver dehors à une heure aussi tardive. Arrivé dans ma chambre je la posais sur mon lit avant de chercher des compresses et de l’alcool à 90°. Hum héhéhé ça allait faire mal !!!
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Show us your Kâ
Invité


MessageSujet: Re: Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith] Dim 15 Juil - 15:26

▬ Ah? C'est un prof non? ▬


Bizarrement, l’homme ne rejeta pas Yuu lorsqu’elle lui tomba dessus, au contraire il la prit même dans ses bras. Bon ce n’était pas que ce contact lui faisait plaisir, loin de là, m’enfin bon elle n’avait pas vraiment le choix, elle ne pouvait plus bouger et à choisir elle aurait largement préféré entre dans les bras du Kaiser mais bon. Elle allait devoir faire plus attention la prochaine fois qu’elle se battrait, enfin en même temps ils étaient de plus en plus nombreux à l’agresser tous en même temps donc bah c’était pas toujours vraiment facile de s’en sortir. Heureusement pour elle que ce n’était que des gangs qui s’en prenaient à elle, si elle devait faire face à des Yakuzas elle risquerait d’y passer…

M’enfin bon les Yakuzas ne semblaient pas s’intéresser à une gamine telle qu’elle donc elle ne risquait pas vraiment grand-chose pour le moment. Sauf que bon parmi les gangs du coin elle avait quand même une certaine réputation et ceux qui venaient lui chercher des noises étaient de plus en plus forts. Sûrement les plus forts de Tokyo qui voulaient lui régler son compte. Hahaha ! Génial. Non Yuu n’était nullement effrayé par cela, qu’ils viennent, elle leur rendrait la monnaie de leur pièce ! Inconsciente la petite demoiselle pensait qu’elle réussirait à toujours battre ceux qui la défierait, elle se croyait la meilleure, sauf ben il y aurait bien un jour où elle croisera plus fort qu’elle et là ça ferait mal. Enfin pour le moment il fallait encore qu’elle survive jusque-là.


« Bon je t’emmène à l‘académie, au moins tu n’auras pas droit aux questions habituelles des hôpitaux. Et fais bien attention, si tu me traites de pédophile, je te mets à la poubelle et je me casse. Et je ne rigole pas ! »

Yuu n’avait pas vraiment tous ses esprits étant donné qu’elle n’était pas loin de s’évanouir mais apparemment ce type semblait bel et bien vouloir l’aider. Il allait l’emmener à l’académie ? Quelle académie ? Celle où elle étudiait ? C’était pas un peu loin ? Il était prof là-bas ou quelque chose comme ça ? Elle l’avait déjà vu ? Réfléchir était un peu au-dessus des forces de la petite demoiselle qui finit par s’endormir, ou s’évanouir aller savoir, en tout cas elle était inconsciente et se laissait transporter par l’homme qui venait de la trouver.

Chance ou malchance ? Ca elle n’allait pas tarder à le découvrir.

Lorsque Yuu se réveilla elle était face à une porte et était toujours dans les bras de quelqu’un. C’était le type qu’elle avait rencontré un peu plus tôt. La lumière lui éblouis le visage et elle avait les yeux à moitié fermé, du coup elle ne voyait toujours pas le visage de l’homme, pourtant elle songeait bien l’avoir vu quelque part.


« Si tu peux éviter de faire du bruit ça serait sympa, les élèves n’ont pas le droit de venir ici normalement, je fais une exception pour toi. »

Ah ben oui il était bien un professeur ! Et Yuu devait sans doute être devant sa chambre. Une fois rentrée à l’intérieur ses yeux s’étaient suffisamment habitués à la lumière pour qu’elle puisse voir enfin le visage de l’homme. Et…. Elle ne le reconnu pas. Enfin elle se souvenait l’avoir croisé dans l’académie mais rien de plus. Comme quoi elle faisait vraiment attention aux autres. Le prof la posa sur ce qui semblait être son lit et Yuu se demandait ce qu’il allait faire, elle espérait qu’il était juste partit de quoi la soigner parce que sinon…. Même si elle était blessée elle avait eu le temps de se reposer et s’il comptait lui faire quoique ce soit il risquait de se prendre quelques coups.
Revenir en haut Aller en bas



Show us your Kâ
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith]

Revenir en haut Aller en bas

Je pisse le sang, dégage ou je vais mourir [Pv: Zayëll K. Lilith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alone in Heaven :: Les rues :: Les ruelles-
Sauter vers: